1 min de lecture Emmanuel Macron

Syrie : Emmanuel Macron fait part de sa "grave préoccupation"

À l'issue d'un entretien téléphonique avec Antonio Guterres, secrétaire général de l'ONU, Emmanuel Macron a fait part de leur "grave préoccupation" au sujet de de la situation en Ghouta orientale.

Des bombardements dans la région de la Ghouta, en Syrie, lundi 19 février 2018
Des bombardements dans la région de la Ghouta, en Syrie, lundi 19 février 2018 Crédit : HAMZA AL-AJWEH / AFP
Nicolas Skopinski
et AFP

Emmanuel Macron et le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres ont exprimé samedi 3 mars leur "grave préoccupation" face à la situation en Ghouta orientale, où les convois de l'ONU doivent pouvoir apporter de l'aide dans l'enclave rebelle syrienne, selon l'Élysée.

Lors d'un entretien téléphonique samedi soir, le président français et le chef de l'ONU ont "réaffirmé leur pleine détermination à faire appliquer par le régime syrien et ses alliés la résolution 2401, notamment sur l'accès humanitaire", a indiqué l'Elysée. "Les convois de l'ONU doivent livrer dès à présent l'assistance médicale et alimentaire indispensable aux populations assiégées", a ajouté la présidence française.

Emmanuel Macron s'entretiendra dimanche de la Syrie avec son homologue iranien Hassan Rohani, Téhéran étant l'un des principaux soutiens du régime syrien. Une semaine après son adoption, la résolution de l'ONU sur une trêve de 30 jours n'est pour l'instant pas appliquée sur le terrain, où les forces du régime et leurs alliés ont intensifié leur offensive terrestre contre les groupes rebelles. Le régime de Damas a repris le contrôle de 10% de l'enclave rebelle dans la Ghouta orientale selon l’Observatoire syrien des droits de l'Homme.

À lire aussi
Christophe Castaner et Laurent Nunez, en cellule de suivi lors de la mobilisation des "gilets jaunes" le 17 novembre manifestations
Mobilisation des "gilets jaunes" : pourquoi l'exécutif est resté si silencieux

Un couloir humanitaire censé permettre l'évacuation des civils, des malades ou des blessés de la Ghouta et l'entrée de convois d'aides, est resté vide, au grand dam des habitants assiégés qui souffrent de pénuries de nourriture et de médicaments. Le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian a également eu samedi une série d'entretiens téléphoniques, notamment avec son homologue américain Rex Tillerson, sur la Syrie. Il doit se rendre lundi à Téhéran.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emmanuel Macron Syrie ONU
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792492414
Syrie : Emmanuel Macron fait part de sa "grave préoccupation"
Syrie : Emmanuel Macron fait part de sa "grave préoccupation"
À l'issue d'un entretien téléphonique avec Antonio Guterres, secrétaire général de l'ONU, Emmanuel Macron a fait part de leur "grave préoccupation" au sujet de de la situation en Ghouta orientale.
https://www.rtl.fr/actu/international/syrie-grave-preoccupation-de-macron-et-guterres-7792492414
2018-03-04 02:29:55
https://cdn-media.rtl.fr/cache/kiWP6XkiVp9NQ4bOcVae6A/330v220-2/online/image/2018/0220/7792348780_des-bombardements-dans-la-region-de-la-ghouta-en-syrie-lundi-19-fevrier-2018.jpg