2 min de lecture Info

Armes chimiques en Syrie : accord trouvé entre la Russie et les États-Unis pour leur élimination

Les États-Unis et la Russie ont annoncé ce samedi être tombés d'accord sur un plan d'élimination des armes chimiques syriennes. La France salue cette "avancée" et Londres en demande l'application "urgente".

John Kerry et SergueÏ Lavrov à Genève, le 14 septembre
John Kerry et SergueÏ Lavrov à Genève, le 14 septembre Crédit : AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La Russie et les États-Unis sont tombés d'accord sur un plan d'élimination des armes chimiques syriennes, ont-ils annoncé ce samedi 14 septembre. Ce plan donne une semaine à Damas pour présenter la liste de ces armes et prévoit l'adoption d'une résolution de l'ONU qui se réfère à la menace de recours à la force.

Possible recours à la force

Les États-Unis et la Russie "sont d'accord que la résolution de l'ONU se référera au chapitre 7 sur le recours à la force", a annoncé à Genève le chef de la diplomatie américaine John Kerry, après trois jours de discussions avec son homologue russe Sergei Lavrov.

"Il n'y aura pas de place pour des manœuvres (...) ou rien d'autre qui ne soit une complète application par le régime d'Assad", a-t-il dit.

Contrôle des armes chimiques d'ici à "la mi-2014"

L'accord prévoit également un "accès en Syrie pour les inspecteurs pas plus tard qu'en novembre" et "l'objectif est d'avoir établi leur enlèvement à la mi-2014", a souligné John Kerry. "Nous sommes arrivés à une estimation commune sur les quantités et les types d'armes possédées par le régime d'Assad et nous sommes résolus à un contrôle rapide de ces armes par la communauté internationale".

"Règlement pacifique"

À lire aussi
Giuseppe Conte le 28 juin 2018, à Bruxelles Italie
Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a remis sa démission

Serguei Lavrov a, de son côté, affirmé que l'objectif avait été "atteint". "L'objectif fixé en septembre par les chefs d'État russe et américain (...) pour mettre sous contrôle les armes chimiques syriennes a été atteint." "Moi-même et (le secrétaire d'État américain John) Kerry avons confirmé notre adhésion à un règlement pacifique en Syrie".

Paris a, par la voix de son ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, salué "une avancée importante" avec cet accord, tout en précisant que Paris tiendrait compte du rapport des experts de l'ONU sur l'attaque chimique du 21 août, attendu lundi, pour "arrêter sa position". De son côté, le chef de la diplomatie britannique William Hague s'est exprimé sur Twitter, estimant que l'application du plan était "urgente".

Les rebelles syriens, en revanche, ont rejeté cet accord. Le chef de l'Armée syrienne libre, Sélim Idriss, a en effet déclaré à la presse que les rebelles n'étaient "pas concernés par cet accord" et qu'ils allaient "continuer à [se] battre jusqu'à la chute du régime".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info International International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7764548760
Armes chimiques en Syrie : accord trouvé entre la Russie et les États-Unis pour leur élimination
Armes chimiques en Syrie : accord trouvé entre la Russie et les États-Unis pour leur élimination
Les États-Unis et la Russie ont annoncé ce samedi être tombés d'accord sur un plan d'élimination des armes chimiques syriennes. La France salue cette "avancée" et Londres en demande l'application "urgente".
https://www.rtl.fr/actu/international/syrie-accord-trouve-entre-la-russie-et-les-etats-unis-7764548760
2013-09-14 12:39:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/-FjG-wY88VrQmPea8rc8Uw/330v220-2/online/image/2013/0914/7764552153_john-kerry-et-sergue-lavrov-a-geneve-le-14-septembre.jpg