2 min de lecture Info

Syrie : 1300 morts après l'attaque chimique, selon l'opposition

L'opposition syrienne a avancé le chiffre de plus de 1300 tués dans une attaque mercredi aux armes chimique contre la banlieue de Damas.

L'opposition syrienne a avancé le chiffre de plus de 650 morts dans une attaque mercredi aux armes chimiques contre la banlieue de Damas.
L'opposition syrienne a avancé le chiffre de plus de 650 morts dans une attaque mercredi aux armes chimiques contre la banlieue de Damas. Crédit : AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Des dizaines de morts, ou peut-être... des centaines, si l'on en croit l'opposition syrienne, qui dresse un bilan de l'attaque mercredi 21 août aux armes chimique contre la banlieue de Damas. Les rebelles ont avancé le chiffre de plus de 1300 morts. Un bilan précédent de l'opposition faisait état de "plus de 650 personnes tuées" tandis que l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a rapporté la mort d'au moins 100 personnes.

L'opposition syrienne a accusé la communauté internationale d'être complice, par son silence, de l'attaque "à l'arme chimique". Lors d'une conférence de presse à Istanbul, George Sabra, un dirigeant de l'opposition syrienne, a en outre estimé que ce carnage avait porté un coup de grâce aux efforts internationaux. Plus tôt, le chef de l'opposition syrienne avait réclamé une réunion urgente du Conseil de sécurité sur le "massacre" commis dans la région de Damas. Il avait en outre appelé la commission internationale qui enquête actuellement en Syrie sur l'utilisation d'armes chimiques dans le conflit à se rendre "sur le lieu du crime".

Cette attaque survient alors qu'une équipe d'experts de l'ONU se trouve actuellement en Syrie pour enquêter sur l'utilisation d'armes chimiques dans le conflit qui a fait plus de 100.000 morts depuis mars 2011.

À lire aussi
Des enfants jouent dans une fontaine pendant une canicule (Illustration) météo
Canicule : Météo France place 21 départements en vigilance orange

Les autorités syriennes ont démenti ces affirmations selon elles "infondées".

 - Attention les images suivantes peuvent choquer -

Hollande demande à l'ONU de se rendre sur les lieux de l'attaque

La communauté internationale a réagi après cette attaque. François Hollande va "demander à l'ONU de se rendre sur les lieux de l'attaque" aux gaz neurotoxiques qui aurait été conduite par l'armée syrienne contre des banlieues rebelles de Damas, a annoncé mercredi la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem. Lors du Conseil des ministres, "le président de la République a dit son intention de demander à l'ONU de se rendre sur les lieux de l'attaque", soulignant que "ces informations demandent évidemment à être vérifiées et confirmées", a-t-elle déclaré devant la presse.

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a estimé mercredi que si les informations sur l'usage d'armes chimiques par le régime syrien dans une banlieue de Damas étaient confirmées, il s'agirait d'une "atrocité sans précédent". Car "cela porterait sur un nombre très important de personnes, des femmes, des enfants, et précisément au moment où l'ONU est là", a-t-il ajouté, en soulignant que les accusations de l'opposition n'étaient "pas encore vérifiées".

La Grande-Bretagne et la Suède inquiets

"Je suis profondément préoccupé par les rapports qui font état de centaines de personnes, parmi lesquelles des enfants, tuées dans des bombardements et une attaque à l'arme chimique dans des zones rebelles près de Damas", a déclaré le ministre britannique des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le ministre des Affaires étrangères suédois Carl Bildt a appelé la Syrie à accorder "d'urgence" un accès à des enquêteurs des Nations unies pour savoir si le régime a utilisé des armes chimiques. "Des enquêteurs de l'ONU doivent être autorisés d'urgence à avoir accès à l'endroit des attaques présumées avec des armes chimiques dans la banlieue de Damas", a écrit Carl Bildt sur Twitter.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info International Syrie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7763946073
Syrie : 1300 morts après l'attaque chimique, selon l'opposition
Syrie : 1300 morts après l'attaque chimique, selon l'opposition
L'opposition syrienne a avancé le chiffre de plus de 1300 tués dans une attaque mercredi aux armes chimique contre la banlieue de Damas.
https://www.rtl.fr/actu/international/syrie-1300-morts-apres-l-attaque-chimique-selon-l-opposition-7763946073
2013-08-21 15:34:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3u8Lfupvz7umabTARraU_A/330v220-2/online/image/2013/0821/7763941533_l-opposition-syrienne-a-avance-le-chiffre-de-plus-de-650-morts-dans-une-attaque-mercredi-aux-armes-chimiques-contre-la-banlieue-de-damas.jpg