1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Mystère du sous-marin : des vidéos de femmes décapitées chez Peter Madsen
1 min de lecture

Mystère du sous-marin : des vidéos de femmes décapitées chez Peter Madsen

L'homme est soupçonné du meurtre de la journaliste suédoise Kim Wall à bord de son sous-marin, en août dernier.

Le sous-marin "Nautilus", où la journaliste Kim Wall aurait été assassinée, en août 2017
Le sous-marin "Nautilus", où la journaliste Kim Wall aurait été assassinée, en août 2017
Crédit : ANDERS VALDSTED / SCANPIX DENMARK / AFP
Lucie Valais & AFP

Un disque dur plein de films de décapitations de femmes. C'est ce que la police a retrouvé dans l'atelier de Peter Madsen, soupçonné du meurtre de Kim Wall, journaliste danoise, à bord de son sous-marin, en août dernier, indique mardi 3 octobre le parquet danois. Le principal suspect de l'affaire, cet ingénieur de 46 ans, est mis en cause pour "meurtre et atteinte à l'intégrité d'un cadavre". Depuis son arrestation, il continue de clamer son innocence, malgré de nombreux indices à charge.

Au cours d'une nouvelle audience de détention provisoire à Copenhague, le procureur Jakob Buch-Jepsen a révélé qu'un disque dur retrouvé dans l'atelier du suspect contenait des films "fétichistes" dans lesquelles des femmes "réelles" étaient torturées, décapitées et brûlées. Peter Madsen nie en bloc. "Ce disque dur ne m'appartient pas", a-t-il rétorqué, laissant entendre que de nombreuses personnes avaient accès à son atelier.

La reporter indépendante Kim Wall, 30 ans, avait embarqué à bord du sous-marin le 10 août dernier. Son compagnon, inquiet de ne pas la voir revenir après son reportage, avait alerté la police. Le tronc décapité et démembré de la jeune femme a été découvert le 21 août en baie de Køge, non loin de la capitale danoise. Peter Madsen a toujours nié avoir tué la journaliste, en dépit de l'accusation, qui soutient qu'il a tué Kim Wall pour satisfaire un fantasme sexuel, avant de la démembrer et de mutiler son corps.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/