2 min de lecture Brexit

Seuls 29% des Britanniques pensent que le Brexit sera bon pour l'économie

Selon une étude du cabinet IHS Markit, au Royaume-Uni, on doute très fortement des effets bénéfiques du Brexit sur les dix années à venir.

Londres : des dizaines de milliers de personnes marchent contre le Brexit
Londres : des dizaines de milliers de personnes marchent contre le Brexit Crédit : LDD/ZJOG/WENN.COM/SIPA
+AmbreDeharoJournaliste
Ambre Deharo

Le 29 mars, Theresa May déclenchera l'article 50 du traité de l'Union européenne le 29 mars, qui marquera ainsi le début de la procédure de sortie du Royaume-Uni. Mais pour l'instant, le moral des Britanniques n'est pas réellement au beau fixe à en croire les résultats d'une récente enquête menée par IHS Markit, entreprise américaine spécialisée dans l'analyse des décisions économiques des gouvernements et des entreprises. Selon la dite enquête donc, reprise par CNN Money le 27 mars, seulement 29 % des foyers britanniques pensent que le Brexit profitera à l'économie britannique sur les dix prochaines années.

Entre juillet 2016 et mars 2017, la part des foyers qui estiment que les perspectives économiques du Royaume-Uni vont se détériorer du fait du Brexit est passée de 42 % à 53 %. Et seuls 18 % pensent que la sortie du pays de l'Union européenne n'aura aucun impact. "Le pessimisme ambiant s'est répandu à tous les groupes d'âge et toutes les tranches de revenus", indique Chris Williamson, économiste chez IHS Markit. Une tendance qu'il dit d'autant plus marquée dans les catégories les plus pauvres de la population britannique. Ce qui représente un véritable retournement de situation, précise-t-il, compte tenu du fait qu'entre juillet 2016 et mars 2017, ils représentent "ceux qui sont passés du groupe le plus optimiste au plus pessimiste aujourd'hui".

Le cas écossais

Sans véritable surprise, les foyers écossais sont ceux qui considèrent en grande majorité que l'impact du Brexit sur l'économie britannique ne sera pas bénéfique. En juin 2016, l'Écosse a voté à 62 % en faveur du maintien du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne. Et il y a quelques semaines, Nicola Sturgeon, Première ministre écossaise, annonçait la tenue d'ici 2019 d'un nouveau référendum sur l'indépendance de la nation, afin de pouvoir notamment rester dans l'UE. 

À lire aussi
Boris Johnson et David Davis quittant le 10, Downing Street, le 13 septembre 2016 Grande-Bretagne
Éric Zemmour : "Les partisans du Brexit sont les dindons de la farce"

Même cas de figure ou presque du côté de l'Irlande du Nord. La région a voté contre le Brexit, et selon un rapport publié le 27 mars par le think tank Demos, les Nord-irlandais figureraient parmi les plus vulnérables aux risques économiques posés par le Brexit. Une situation qui ne plaît guère à l'Irlande du Nord,qui commence véritablement à parler indépendance, d'autant qu'elle bénéficie grandement du financement européen et d'un grand nombre de travailleurs en provenance de l'UE.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Brexit Royaume-Uni Union européenne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787847446
Seuls 29% des Britanniques pensent que le Brexit sera bon pour l'économie
Seuls 29% des Britanniques pensent que le Brexit sera bon pour l'économie
Selon une étude du cabinet IHS Markit, au Royaume-Uni, on doute très fortement des effets bénéfiques du Brexit sur les dix années à venir.
https://www.rtl.fr/actu/international/seuls-29-des-britanniques-pensent-que-le-brexit-sera-bon-pour-l-economie-7787847446
2017-03-27 23:04:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/JNI3-7NCAfwPgoKC_GFR5w/330v220-2/online/image/2017/0325/7787825700_londres-des-dizaines-de-milliers-de-personnes-marchent-contre-le-brexit.jpg