2 min de lecture International

Séisme au Népal : violente réplique de 6,7, le bilan provisoire dépasse les 3.200 morts

Le bilan humain ne cesse de s'alourdir alors que 3.200 morts sont annoncé dans le dernier bilan publié par les responsables népalais. Le centre historique de Katmandou est ravagé.

Les ruines de la Tour Bhimsen après le séisme au Népal
Les ruines de la Tour Bhimsen après le séisme au Népal Crédit : PRAKASH MATHEMA / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le Népal s'est réveillé sous les décombres ce dimanche 26 avril. Samedi, un violent séisme de magnitude 7,8 a frappé la région de Katmandou. Alors que le bilan humain et matériel s'alourdit de minutes en minutes, une violente réplique de magnitude 6,7 a une nouvelle fois frappé le pays. Plus de 3.200 morts ont déjà été recensés et 6.500 personnes blessées, notamment dans la capitale, Katmandou, sévèrement touchée par le tremblement de terre.

Le bilan ne cesse de s'alourdir

Selon la police népalaise, le tremblement de terre de magnitude 7,8 a fait 2.430 morts et plus de 6.000 blessés au Népal même - le plus meurtrier depuis 80 ans. En Inde, les autorités ont fait état de 57 morts, en majorité dans l'Etat oriental du Bihar. Dix-sept personnes ont trouvé la mort au Tibet, selon la presse officielle chinoise. Le tremblement de terre a aussi touché le Bangladesh. Ce bilan est susceptible de grimper et les agences humanitaires sur place ont toujours le plus grand mal à évaluer l'ampleur des destructions et des besoins.

Pendant que les secours s'acharnent à tenter de sauver les victimes du séisme, la réplique est sans doute venue compliquer la tâche. Depuis la secousse principale qui a provoqué des dégâts colossaux dans le pays himalayen, de nombreuses répliques ont suivi rendant les interventions des secouristes encore plus délicates, mais près de 24h après, la plus forte des répliques est intervenue en milieu de journée sur place et a frappé une zone située au nord-ouest de Katmandou, non loin de la frontière chinoise, a précisé l'USGS (Institut américain de géophysique). Elle a été ressentie jusqu'au mont Everest, selon des alpinistes sur place. 

Des conditions extrêmes pour les sauveteurs

Les sauveteurs étaient confrontés dimanche à des destructions massives et des difficultés de communication, en raison de l'accès difficile aux lieux sinistrés. "Il est clair qu'il y a des besoins urgents en abris provisoires, nourriture, eau potable, vêtements chauds, couvertures et kits d'hygiène", a expliqué l'ONG Christian Aid. Les habitants eux sont traumatisés. 

À lire aussi
Un coffre en cuir Louis Vuitton, en cours de confection luxe
Quand les trafiquants de drogue utilisent les noms du luxe pour vendre

"Nous n'avons pas dormi de la nuit. Et comment aurait-on pu ? Le sol n'a pas arrêté de trembler. Il nous reste à prier que cela cesse pour que nous puissions rentrer chez nous", a raconté un jeune banquier, Nina Shrestha. "Je bosse depuis 05h30 du matin. Je suis terrifié moi aussi mais il faut bien faire ce que l'on peut pour aider les autres", explique le chauffeur d'un cyclo-pousse qui a conduit la veille quelque 35 victimes à l'hôpital. Les hôpitaux qui par ailleurs sont submergés de blessés, il y en aurait près de 5.000 selon les autorités. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
International Népal Séisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants