1 min de lecture Népal

Séisme au Népal : "L'attente est difficilement supportable", témoigne le père d'un Français disparu

REPLAY / TÉMOIGNAGE - Dorian et son épouse sont partis faire un trek au Népal et font partie des 650 Français dont on n'a plus de nouvelle depuis le séisme qui a frappé le pays.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Séisme au Népal : "L'attente est difficilement supportable", témoigne le père d'un Français disparu Crédit Image : AFP | Crédit Média : Raphaël Vantard | Durée : | Date : La page de l'émission
Raphaël Vantard et La rédaction numérique de RTL

Un séisme de magnitude 7,8 a fait plus de 3.200 morts au Népal, samedi 25 avril. Le pays est actuellement plongé dans un indescriptible chaos, à mesure que le bilan s'alourdit. De nombreux Français se trouvaient au Népal au moment de ce tremblement de terre. La plupart d'entre eux sont des randonneurs, la période avril-mai étant celle des grandes excursions sur l'Himalaya.

Cette zone est soumise à de multiples avalanches et chutes de glace, à cause des répliques du tremblement de terre. Dorian, 24 ans, et sa femme, Julia, 23 ans, sont partis pour un trek. Leur bus avait quitté Katmandou, mercredi 22 avril. "On reste optimistes en se disant qu'ils étaient peut-être mieux sur les sentiers qu'à Katmandou. On attend. C'est difficilement supportable mais on n'a pas le choix", témoigne Philippe, le père de Dorian.

À l'heure actuelle, plus de 650 Français n'ont pas été localisés. Les services français ne sont toutefois pas particulièrement inquiets : aucun téléphone ou téléphone satellite ne fonctionne dans ces massifs de l'Himalaya.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Népal Séisme Asie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants