1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. À Katmandou, "ça tremble sans arrêt", témoigne une infirmière au Népal
1 min de lecture

À Katmandou, "ça tremble sans arrêt", témoigne une infirmière au Népal

REPLAY - 876 victimes ont déjà recensées dans le tremblement de terre de magnitude 7,8 au Népal.

Le Népal a été frappé par un séisme de magnitude 7,8 samedi 25 avril
Le Népal a été frappé par un séisme de magnitude 7,8 samedi 25 avril
Crédit : PRAKASH MATHEMA / AFP
Raphaël Vantard & Claire Gaveau

Un puissant séisme de magnitude 7,8 a ébranlé le Népal samedi 25 avril. Le bilan humain ne cesse de s'alourdir alors que la police népalaise indique pour le moment un lourd bilan de 876 victimes. Le tremblement de terre s'est produit à 77 kilomètres au nord-ouest de Katmandou.

Dans la capitale népalaise, le chaos est total. Certains centres sont réquisitionnés pour accueillir de nombreux patients. "Nous avons mis nos patients dehors, nous recevons des gens donc on est un petit peu un point de référence pour les soins", explique Françoise Edou, infirmière française au Népal. Surtout que les secousses ne sont pas définitivement terminées. "Ça continue, ça tremble sans arrêt. Il est 16 heures et les secousses continuent donc les gens sont vraiment angoissés à cause de cela", selon ses dires.

Le centre historique, Durbar Square, détruit

Le centre historique de la capitale a été littéralement ravagé par ce tremblement de terre. La tour Dharhara, monument historique et attraction touristique de Katmandou, a été détruite comme l'une des places principales, Durbar Square. Un endroit historique où "il y a des temples qui datent de centaines d'années, des milliers d'années même", détaille la Française.

En 2011, un séisme de magnitude 6,9 avait ébranlé le nord-est de l'Inde, secouant le Népal, et faisant 110 morts. Le Népaterral a déjà été touché par des séismes meurtriers notamment en janvier 1934 lorsqu'un tremblement de terre de magnitude 8,1 avait fait 10.700 morts dans l'est du pays et dans la province indienne voisine de Bihar, et en août 1988 quand un millier de personnes sont mortes dans la même région.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/