1 min de lecture Daesh

Salim Benghalem, un Français de l'État Islamique sur la liste noire des États-Unis

Le département d'État américain a mis à jour la liste des organisations et personnes les plus dangereuses aux yeux du gouvernement américain. Parmi eux, un Français, Salim Benghalem, qui combattrait dans les rangs de l'État Islamique.

Selon les services de renseignement américain, l'État islamique (EI) s'est renforcé ces dernières semaines (illustration).
Selon les services de renseignement américain, l'État islamique (EI) s'est renforcé ces dernières semaines (illustration). Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Il a la trentaine entamée, est originaire de Cachan et figure parmi les personnes les plus dangereuses aux yeux du gouvernement américain. Salim Benghalem est l'un des nouveaux entrants de la liste des Specially Designated Global Terrorists, mise à jour par le département d'État américain le 24 septembre dernier, après le début des bombardements de la coalition contre l'État Islamique en Irak et en Syrie.

Salim Benghalem combattrait dans les rangs des jihadistes de Daech. Il est présenté par les Américains comme "l'un des bourreaux" de l'organisation terroriste. Le blog Big Browser hébergé sur le site du Monde explique que l'homme est bien connu des services de police français. Il a déjà écopé de 11 ans de réclusion pour tentative de meurtre en 2002 dans une embrouille de cité à Cachan qui remonte à 2001

Libre depuis 2008, son basculement dans l'Islam radical et sa trajectoire jusqu'au théâtre des opérations de l'État Islamique sont encore entourés de zones d'ombre. Tout juste sait-on que l'homme de 33 ans a grandi dans le Val-de-Marne et s'est détourné de l'école, au profit de la drogue, l'année de ses 17 printemps. Sur Europe 1, son avocat de l'époque se dit sidéré par l'apparition de son nom sur la liste noire des États-Unis.

Sous le coup d'un mandat d'arrêt européen, Salim Benghalem est désormais soumis à une batterie d'interdictions par les autorités américaines, précise Big Browser. Ses possessions présentes ou futur soumises au droit américain seront saisies et toute personne qui lui viendrait en aide pourra faire l'objet de poursuites judiciaires pour financement ou assistance à une entreprise terroriste.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Daesh Terrorisme Jihad
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants