1 min de lecture Vladimir Poutine

Russie : les élections étaient-elles démocratiques ?

INVITÉ RTL - Artem Studennikov, ministre conseiller de Russie en France, est l'invité du "6 minutes pour trancher" au lendemain de l'élection présidentielle en Russie et du plébiscite de Vladimir Poutine.

Yves Calvi 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Les élections russes étaient-elles démocratiques ? Crédit Image : AFP / Alexander NEMENOV | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Yves Calvi
Yves Calvi et Éléonore De Marnhac

Avec près de 77% des voix, la réélection de Vladimir Poutine dimanche 19 mars a été un vrai plébiscite. Si Artem Studennikov, ministre conseiller de Russie en France, avoue que ce n'est pas une surprise, il souligne que c'était bien les "citoyens russes qui devaient trancher". Et ils sont 67,4% à l'avoir fait. 

"Vladimir Poutine est le seul politique qui peut lutter pour cette place de président" a déclaré le numéro deux de l'ambassade de Russie en France, évoquant par ailleurs les deux principaux opposants du président, Pavel Groudinine et Ksénia Sobtchak qui ont respectivement obtenu 11,79% et 1,67% des voix.

Des accusations de fraude

Plusieurs accusations de fraude, bourrage d'urne ou votes multiples, ont émergé dès dimanche partout dans le pays, poussant les opposants à parler de chiffres bidons. Pour Artem Studennikov, il est trop tôt pour se prononcer, mais dans les cas de fraude avérée, "la Commission électorale fédérale a été très stricte, le bureau de vote a été fermé, les résultats ont été annulés. C'est la justice qui doit trancher."  

À lire aussi
Vladimir Poutine et Kim Jong Un se serrent la main pour leur premier sommet à Vladivostok en Russie, le 25 avril 2019 diplomatie
Les actualités de 7h30 - Valdimir Poutine et Kim Jong, une première poignée de main

Sur l'absence d'opposition et notamment sur l'absence de Poutine au débat entre candidats, le ministre explique que "Poutine travaille, il ne croit pas qu'il doit participer à ces échanges qui ne sont pas très solides." Et de rappeler que la Russie ne construit sa démocratie que depuis 25 ans alors que la France a une expérience démocratique de 150 ans. 

Enfin, sur l'affaire Skripal, ex-espion russe empoisonné en Angleterre, Artem Studennikov a rappelé la bonne volonté de la Russie pour collaborer avec la Grande-Bretagne et a nié toute implication de la Russie dans cette affaire. "Ce ne sont que des accusations infondées".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vladimir Poutine Russie Élection présidentielle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792682296
Russie : les élections étaient-elles démocratiques ?
Russie : les élections étaient-elles démocratiques ?
INVITÉ RTL - Artem Studennikov, ministre conseiller de Russie en France, est l'invité du "6 minutes pour trancher" au lendemain de l'élection présidentielle en Russie et du plébiscite de Vladimir Poutine.
https://www.rtl.fr/actu/international/russie-les-elections-etaient-elles-democratiques-7792682296
2018-03-19 12:58:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/LH6Lew7IDSbe7xjE0rVeAg/330v220-2/online/image/2018/0319/7792684886_huit-candidats-postulaient-pour-la-presidentielle-russe-en-2018.jpg