1 min de lecture Espace

Russie : crash d'une fusée expérimentale juste après son décollage

Une fusée expérimentale russe s'est écrasée mercredi juste après son décollage dans une zone inhabitée du nord de la Russie.

Le lancement de la fusée russe, Soyouz, au Kazakhstan en novembre 2014
Le lancement de la fusée russe, Soyouz, au Kazakhstan en novembre 2014
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'information vient d'un haut responsable des autorités locales. "Les militaires ont confirmé qu'une fusée expérimentale s'était écrasée", a déclaré à l'AFP cette source ayant requis l'anonymat, précisant que l'accident avait eu lieu dans une zone inhabitée, sans faire de victime ni dégâts. La fusée s'est écrasée dans la région d'Arkhanguelsk, à environ 900 kilomètres au nord de Moscou, où se situe notamment le cosmodrome russe de Plessetsk. 


"L'accident ne représente aucune menace pour les habitants ni pour l'environnement. La fusée ne contenait pas de substances ou de matériaux dangereux", a déclaré un porte-parole du Centre national de gestion des crises à l'agence de presse russe Interfax. Aucun détail sur la fusée n'a été donné par les autorités russes, alors que les responsables du cosmodrome de Plessetsk n'ont même pas confirmé l'accident. 

Plusieurs échecs du programme spatial russe

Si la Russie est parvenue à lancer fin décembre une fusée de nouvelle génération, Angara, appelée à remplacer les fusées Proton, le secteur spatial russe a été secoué ces dernières années par une série de revers cuisants. En première ligne ? L'échec de la mise en orbite de satellites de communication ou la perte d'une sonde lancée vers un satellite de Mars. À l'été 2013, une fusée Proton transportant trois satellites Glonass, le futur système de navigation par satellite russe, avait ainsi explosé au décollage. 

Mais cet énième échec intervient alors que le Russie a lancé fin janvier la refonte stratégique de son secteur spatial. Un programme spatial de grande envergure qui prévoit de mettre fin à la fabrication de lanceurs super lourds et le lancement de plusieurs programmes scientifiques pour faire le tour de la lune d'ici 2025
Le projet prévoirait également la construction d'une nouvelle station spatiale si l'ISS, la station spatiale internationale n'était plus exploitée à partir de 2024, selon la NASA et l'agence spatiale russe Roscosmos. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Espace Aéronautique Russie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants