1 min de lecture Religions

Royaume-Uni : un prêtre condamné à 15 ans de prison pour pédophilie

Un ancien prêtre catholique du nord de l'Angleterre a été reconnu coupable de plus de 20 agressions sexuelles sur des mineurs.

Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Un ancien prêtre catholique du Derbyshire, dans le nord de l'Angleterre, a été condamné à 15 ans de prison pour pédophilie. 

Francis Paul Cullen, 85 ans, a plaidé coupable de 15 agressions sexuelles ainsi que de cinq attentats à la pudeur sur mineurs dont un avec tentative de viol. Il était accusé d'agressions perpétrées entre 1957 et 1991 sur sept enfants et adolescents âgés de 7 à 15 ans.

"Dès le début de son ministère, il a agressé des enfants - garçons et filles - dont il avait la charge", a déclaré la représentante du parquet. Le qualifiant de "prédateur pédophile", le juge Jonathan Gosling a déclaré à l'accusé : "En résumé, toute votre vie a été un mensonge". 

En résumé, toute votre vie a été un mensonge.

Juge Jonathan Gosling
Partager la citation

Mandat d'arrêt européen

Arrêté en 1991, Francis Paul Cullen s'était enfui après avoir été remis en liberté sous caution. Il a été rattrapé à Ténérife et arrêté en 2013 en vertu d'un mandat d'arrêt européen délivré suite aux plaintes de trois de ses victimes.

À lire aussi
éducation nationale
Rennes : un gardien de la paix accompagne les collégiens en difficulté

À l'annonce de son arrestation, quatre autres victimes se sont manifestées, selon le parquet. Le diocèse de Nottingham s'est dit "satisfait que Cullen ait été condamné à une peine qui reflète la gravité de ses actes et le scandale qu'il a causé".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Religions Pédophilie Justice
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants