1 min de lecture Espagne

Référendum en Catalogne : "Les violences dépendront de la garde civile"

INVITÉ RTL - Marti Anglada, délégué général du gouvernement de Catalogne en France affirme que la province a toujours été pacifique, et qu'elle le restera.

micro générique L'invité RTL du week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Référendum en Catalogne : "Les violences dépendront de la garde civile" Crédit Image : CESAR MANSO / AFP | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date : La page de l'émission
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

La police du pays a déjà saisi des urnes mais Marti Anglada, délégué général du gouvernement de Catalogne en France est confiant. Selon lui, le référendum d'autodétermination aura bien lieu ce dimanche 1er octobre dans la province espagnole. Il assure au micro de RTL que si les autorités ont affirmé avoir fermé 1.300 bureaux de vote samedi 30 septembre, les Catalans pourront voter, grâce à un système "d'échange universel".

"Si quelqu'un ne peut pas voter dans son bureau, notre système informatique lui permet d'aller à n'importe quel autre collège pour le le faire". Marti Anglada confirme qu'il a aperçu une longue queue devant son bureau de vote. "600 personnes attendaient à 8 heures. Beaucoup de monde a envie de voter". 

Mais des violences sont-elles à redouter entre les autorités qui veulent interdire le scrutin et les catalans qui veulent s'exprimer ? "Ça dépendra de la garde civile", explique Marti Anglada. "La Catalogne a toujours été pacifique, c'est l'instruction pour tout le monde. S'il y a des violences, ce ne sera pas de la part du public", assène-t-il. "La police catalane est vigilante, elle n'empêche pas de rentrer dans les bureaux de votes, on verra si la garde civile a une attitude différente", conclut le délégué général du gouvernement de Catalogne en France. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Espagne Catalogne Référendum
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants