1 min de lecture Jihad

Qui est Omar Omsen, le jihadiste français qui serait mort en Syrie

REPLAY - Le jihadiste français, décrit comme le recruteur numéro 1 en France, aurait été tué en Syrie, selon plusieurs spécialistes.

micro générique RTL Soir Week End Philippe Robuchon iTunes RSS
>
Qui est Omar Omsen, le jihadiste français qui serait mort en Syrie Crédit Image : Capture d'écran / Al-Jazeera | Crédit Média : Julien Fautrat | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 1
Julien Fautrat et Claire Gaveau

Il était très connu de la sphère jihadiste et avait embrigadé plusieurs jeunes français dans le sud de la France. Omar Diaby, plus connu sous le nom de Omar Omsen serait mort en Syrie à l'âge de 40 ans. C'est ce qu'affirme deux spécialistes français du jihadisme.

Omar Omsen n'aurait "pas survécu à ses blessures". C'est ce que relaie le journaliste David Thomson sur son compte Twitter. "Les proches d'Omar Omsen contactés en Syrie annoncent qu'il n'a pas survécu à ses blessures et qu'il est mort hier à 00h45 après un coma", a-t-il écrit avant de préciser "qu'aucune photo prouvant sa mort n'a encore été diffusée mais qu'un communiqué de sa brigade "Firkatul Ghuraba est annoncé".

D'une prison niçoise à la Syrie

Omar Omsen, décrit comme un homme froid et fanatique, était sous le coup d'un mandat d'arrêt international. D'origine sénégalaise, il a grandit à Nice où il est alors incarcéré à plusieurs reprises. Il est tout d'abord écroué pour tentative de meurtre avant de flirter avec le grand banditisme et d'être incarcéré pour des braquages à répétition. C'est à ce moment là qu'Omar Omsen comment à prêcher un islam radical.

Sa spécialité ? L’enrôlement des combattants. Des hommes, des femmes, des mineurs, des membres de sa propre famille. Une centaine de Français, dont près de 80 Niçois, seraient tombés dans les griffes du jihadiste français pour mener la guerre contre Bachar al Assad. 

Recruteur français numéro 1

À lire aussi
L'invitée de RTL Nicole Belloubet
Terrorisme : Belloubet craint "une dissémination de jihadistes" après l’offensive turque en Syrie

Mais c'est en Syrie, qu'il rejoint en octobre 2013, qu'Omar Omsen déploie un véritable réseau de recrutement. Installé dans la région d'Idleb, non loin de la frontière turque, il monte alors un groupe de combattant lié à Al Qaeda en réussissant à convaincre plusieurs jeunes de le rejoindre. Un lavage de cerveau appuyé par plusieurs vidéos qu'il réalisait lui même et qu'il diffusait sur Internet. Explosions et effets spéciaux étaient au rendez-vous de ces montages dignes d'Hollywood qui lui ont permis notamment, de devenir le recruteur numéro 1 des jihadistes français

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jihad Jihadisme Syrie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants