1 min de lecture Jeux paralympiques

Quand Daesh envisageait d'envoyer des athlètes au Jeux paralympiques

Deux athlètes irakiens reviendront au Jeux paralympiques en 2020, après avoir refusé de participer aux jeux au Brésil sous la bannière de l'État islamique.

Un jihadiste avec le drapeau de l'État islamique. (Illustration)
Un jihadiste avec le drapeau de l'État islamique. (Illustration)
Ceciledeseze75
Cécile De Sèze
et AFP

Le drapeau de Daesh aux Jeux paralympiques ? C'est une image qui aurait pu arriver en 2016 au Brésil. L'organisation terroriste, alors maîtresse d'un vaste territoire en Irak et en Syrie, n'a pas laissé partir deux athlètes irakiens originaires de Mossoul pour l'événement sportif planétaire. 

La raison ? Faris al-Ageeli, 44 ans, et Thaer al-Ali, 42 ans, ont refusé l'offre de l'État islamique (EI) qui leur proposait de concourir, mais sous les couleurs sombres de leur drapeau jihadiste.

Aujourd'hui, libérés des griffes des terroristes, les deux haltérophiles atteints du virus de la poliomyélite, n'ont qu'un objectif : gagner aux prochains jeux Paralympiques de Tokyo en 2020. 

Ceux de Rio en 2016 - les seuls que les deux hommes aient ratés en plus d'une décennie - ont été "une occasion perdue", raconte Thaer al-Ali, médaillé de bronze à Pékin en 2008 et vêtu d'un polo vert de l'équipe nationale d'haltérophilie. 

À lire aussi
Anne Hidalgo (maire de Paris), Thomas Bach (président du CIO) et Éric Garcetti (maire de Los Angeles), le 13 septembre 2017 à Lima Jeux Olympiques
Paris organisera les jeux Olympiques 2024

L'EI voulait que nous hissions son drapeau au lieu du drapeau irakien

Faris al-Ageeli, médaillé d'argent à Londres en 2012
Partager la citation

"L'EI voulait que nous hissions son drapeau au lieu du drapeau irakien dans des compétitions internationales et nous n'avons pas pu aller au Brésil", renchérit Faris al-Ageeli, qui a décroché l'argent à Londres en 2012. 

Thaer al-Ali, athlète paralympique irakien Crédits : Zaid AL-OBEIDI / AFP | Date : 06/09/2018
2 >
Thaer al-Ali, athlète paralympique irakien Crédits : Zaid AL-OBEIDI / AFP | Date : 06/09/2018
Faris al-Ageeli, auter athlète paralympique irakien Crédits : Zaid AL-OBEIDI / AFP | Date : 06/09/2018
1/1

A l'époque, les deux athlètes ont évalué les risques : il y avait les conditions impossibles à tenir de l'EI et l'angoisse de laisser derrière eux leurs familles à Mossoul, à la merci des jihadistes. Ils ont préféré renoncer. 

Face à la percée de l'EI, qui s'emparait en 2014 d'un tiers du pays, le comité paralympique irakien a fait preuve de compréhension, assure leur entraîneur depuis 2003, Tamer Ghanem. "Ils ont obtenu une exemption sans aucune sanction car ils avaient une bonne raison" de ne pas participer, assure cet homme de 57 ans. 

Ce rendez-vous manqué n'a pas abattu les athlètes, qui jonglent entre entraînement, travail et vie de famille.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jeux paralympiques Brésil Daesh
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794688421
Quand Daesh envisageait d'envoyer des athlètes au Jeux paralympiques
Quand Daesh envisageait d'envoyer des athlètes au Jeux paralympiques
Deux athlètes irakiens reviendront au Jeux paralympiques en 2020, après avoir refusé de participer aux jeux au Brésil sous la bannière de l'État islamique.
https://www.rtl.fr/actu/international/quand-daesh-envisageait-d-envoyer-des-athletes-au-jeux-paralympiques-7794688421
2018-09-06 18:03:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/uHFbhxe81ixh1Ctz9F65VA/330v220-2/online/image/2016/0912/7784824319_un-jihadiste-avec-le-drapeau-de-l-etat-islamique-illustration.jpg