1 min de lecture Australie

Prise d'otages à Sydney : un seul homme armé en cause, selon la police

La prise d'otages à Sydney serait le fait d'un seul homme armé, selon la police australienne.

Une prise d'otages à Sydney le 15 décembre 2014
Une prise d'otages à Sydney le 15 décembre 2014 Crédit : SAEED KHAN / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Un seul homme armé retenait ce lundi un nombre indéterminé d'otages dans un café de Sydney situé en plein coeur de la ville, a annoncé la police, ajoutant qu'on ne pouvait pas encore parler d'opération terroriste.

"Je peux confirmer qu'on a un auteur armé dans l'établissement qui retient un nombre indéterminé d'otages", a déclaré le chef de la police de l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud, Andrew Scipione. Aucun contact n'a été encore établi avec le preneur d'otages, a-t-il ajouté.

"Nous sommes prêts à l'escalade en cas de besoin"

Martin Place, une place piétonne située dans le quartier d'affaires de Sydney et qui abrite de nombreuses administrations, a été évacuée, tandis que des dizaines de policiers armés encerclaient le Lindt Chocolate Cafe où se déroulait la prise d'otages.

Nous voulons résoudre la situation de manière pacifique

Le chef de la police de l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud, Andrew Scipione
Partager la citation

Des images des télévisions montraient un drapeau noir avec une inscription en caractères arabes plaqué par des otages contre une fenêtre de l'établissement. Il semblerait qu'il s'agisse de la shahada, ou profession de foi musulmane : "Il n'y a de Dieu qu'Allah et Mahomet est son prophète".

À lire aussi
Les avions américains et australiens ont repéré les naufragés grâce au "SOS" inscrit dans le sable faits divers
Pacifique : des naufragés secourus grâce à un "SOS" écrit dans le sable

"Nous n'avons pas encore confirmé qu'il s'agit un événement lié au terrorisme", a ajouté Andrew Scipione. "Nous avons affaire à une prise d'otages avec un auteur armé, et nous gérons la situation" en fonction de ces paramètres, a-t-il dit. "Nous sommes prêts à l'escalade en cas de besoin", a-t-il dit. Mais "nous voulons résoudre la situation de manière pacifique et nous ferons tout pour y parvenir", a-t-il souligné.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Australie Faits divers Océanie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants