2 min de lecture Prise d'otages

VIDÉO - Les deux victimes de la prise d'otages saluées en héros à Sydney

VIDÉO - Les deux otages morts lors du siège d'un café à Sydney en Australie ont été célébrés comme des héros.

>
Recueillement à Sydney après le dénouement sanglant de la prise d'otages Crédit Image : AFP | Durée : |
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La ville australienne de Sydney s'est réveillée dans la douleur ce mardi, après la prise d'otages qui a coûté la vie à trois personnes, dont celle du forcené.

Les habitants et le Premier ministre, Tony Abbott, ont déposé des fleurs près du café Lindt où a eu lieu le drame, pour honorer la mémoire des deux otages tués. Ces derniers ont été salués comme des héros prêts à sacrifier leur vie pour sauver celle d'autrui lors d'une cérémonie religieuse à leur mémoire.

Tori Johnson, 34 ans, gérant du Lindt Chocolat cafe, et Katrina Dawson, avocate de 38 ans mère de trois enfants, ont été tués au moment où la police d'élite donnait l'assaut. Lors d'une cérémonie de prières à la cathédrale St Mary's, tout près du lieu du drame survenu à Martin Place, au coeur de Sydney, l'archevêque Anthony Fisher a évoqué le "coeur brisé" de la ville.

Héroïsme

"Des informations ont émergé ce matin au sujet de l'héroïsme de la victime masculine" de la prise d'otages, a-t-il dit. "Tentant apparemment sa chance, Tori Johnson a saisi l'arme" du preneur d'otages mais "tragiquement, un coup est parti et l'a tué. Toutefois, cela a précipité l'intervention de la police et au bout du compte la libération de la plupart des otages", a ajouté le prélat.

À lire aussi
Un homme ouvre un mars (illustration) faits divers
Irlande : des preneurs d'otage baissent les armes contre un mars

"Il apparaît également que Katrina Dawson tentait de protéger son amie enceinte. Ces héros étaient prêts à sacrifier leur vie pour que d'autres puissent vivre", a poursuivi l'archevêque. La police n'a pas confirmé cette lutte entre le gérant du café et le preneur d'otages, déclarant que l'enquête sur le déroulement exact des événements était toujours en cours.

Le preneur d'otages a été identifié par les médias comme étant Man Haron Monis, un "cheikh" autoproclamé d'origine iranienne au passé judiciaire chargé. Les autorités ont également évoqué son instabilité mentale couplée à une "attirance pour l'extrémisme".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Prise d'otages Australie Océanie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants