1 min de lecture

Prise d'otages à Bamako : "les Français restent la cible privilégiée des terroristes"

REPLAY - 22 personnes ont trouvé la mort dans la prise d'otages menée ce vendredi 20 novembe à Bamako. Pour Assanatou Baldé, journaliste à Afrik.com, les Français étaient évidemment visés.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Prise d'otages à Bamako : "les Français restent la cible privilégiée des terroristes" Crédit Image : Maxime Villalonga | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date : La page de l'émission

La prise d'otages à l'hôtel Radisson de Bamako, lancée vendredi 20 novembre au matin par des individus armés, est "terminée”. On dénombre déjà 22 morts. La revendication de l’attaque émane d’un groupe jihadiste affilié à Al Qaida au Maghreb Islamique (Aqmi). Une revendication que la journaliste d'Afrik Tv et Afrik.com Assanatou Baldé juge "plausible".

Les Français sont l'une des cibles privilégiées des terroristes

Assanatou Baldé, journaliste à Afrik.com
Partager la citation

“Ce groupe est celui de Mokhtar Belmokhtar” déjà à l’origine d’un “attentat en Algérie ayant fait une soixantaine de morts en 2013”. Pour la spécialiste de l’Afrique, il est évident que du fait de sa forte présence militaire sur le sol malien, les Français sont une nouvelle fois l’une des cibles prioritaires des terroristes. “Le pays compte 7000 Français dont 6000 dans la capitale”.

Assanatou Baldé assure également que malgré ce qu’a eu tendance à affirmer le gouvernement malien, “le pays ne va pas bien”. “Les groupes armés n’ont jamais quitté le nord du pays. Si un jour les troupes françaises partent du Mali, le pays pourrait exploser à nouveau” s’alarme la journaliste. Après cette prise d'otages, le Quai d’Orsay a recommandé aux Français de ne pas se rendre au Mali. Un appel “cohérent” pour la journaliste, ajoutant qu'“on ne peut pas écarter la menace terroriste”.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants