3 min de lecture Présidentielle américaine

Victoire de Trump : la presse secouée par l'élection américaine

Séisme, claque, ouragan, tornade... les médias sont sous le choc au lendemain de l'élection du 45 président des États-Unis.

BEGOT 245300 La Revue de Presse Amandine Begot
>
Victoire de Trump : la presse secouée par l'élection américaine Crédit Média : Adeline François | Durée : | Date : La page de l'émission
Adeline François
Adeline François
Journaliste RTL

C'est un hasard du calendrier. Ce 9 novembre 2016 restera dans les mémoires comme le jour de la victoire de Donald Trump. Tout comme le 9 novembre 1989, passé à la postérité comme la date de la chute du mur de Berlin. Au-delà de la simple coïncidence, quoi de commun entre ces deux événements ? s'interroge Guillaume Goubert dans La Croix. "Peut-être quelque chose qui relève de l'excès. Excès d'optimisme il y a 27 ans, lorsque la fin de la guerre froide a laissé croire à une ère de pais durable. Excès d’inquiétude aujourd’hui après l’élection d’un homme imprévisible à la tête de la principale puissance du monde", analyse le journaliste.

Le visage du 45e président des États-Unis fait la une des journaux du monde entier ce jeudi 10 novembre. Ou plutôt son doigt, tantôt droit vers le lecteur, tantôt un pouce en l'air. Et les mots sont forts. Séisme, claque, onde de choc, ouragan. La tornade Trump, titre par exemple le Midi Libre. "Lui président", affiche en couverture La Dépêche du midi.

"Everyone was wrong"

Le New York Post estime en une ce jeudi matin : "Everyone was wrong" ("Tout le monde s'est trompé", en français). Tout le monde et notamment, la presse. Libération consacre justement une page  au procès des médias. "Leur incapacité à peser dans le vote final symbolise la perte de puissance des médias historiquement considérés comme les plus influents outre-Atlantique", écrit Jérôme Lefilliâtre. Libération est d'ailleurs cité dans la longue liste dressée par le site Atlantico qui énumère les autres perdants de l'élection américaine :  Libé, donc, France 2, le PS, Télérama, Le Monde, les Verts, Les Inrocks et ceux qui  ont répété en boucle que "ça ne peut pas arriver !"

À lire aussi
Donald Trump, le 5 septembre 2018 à Washington États-Unis
État-Unis : aucune entente prouvée entre Moscou et l'équipe de Trump

Aux États-Unis, les plus  grands quotidiens comme le New York Times, le Washington Post, USA Today ou le Wall Street Journal soutenaient Hillary Clinton et entament leur mea culpa ce matin en s'interrogeant sur leur aveuglement face à la déferlante Trump qu'ils ont contribué à soulever. "Les médias ne voulaient pas croire à l'élection de l'homme d'affaires, alors ils ont regardé ailleurs", écrit ainsi Margaret Sullivan dans le Whashington Post. Un nombre écrasant d'électeurs américains désiraient quelque chose de différent. 

Les Simpson, visionnaires

"Ils avaient beau le crier et le hurler, la plupart des journalistes n'écoutaient pas, ne comprenait pas. Pour eux c'était trop horrible." Et l'éditorialiste de reconnaître l'écart sociologique qui se creuse entre la presse et l'électorat de Trump. "Plus que jamais ",dit-elle, "les journalistes qui ont fait des études supérieures, sont urbains et souvent progressistes, vivent et travaillent à New York, Washington ou sur la côte Ouest. Même si nous sommes allés interroger des mineurs de charbon ou des ouvriers de l'automobile au chômage, nous ne las avons pas pris au sérieux, ou pas suffisamment. Ne nous trompons pas. Il s'agit d'un raté extraordinaire."

Personne n'avait vu venir l'élection, à quelques exceptions près. Le Sun, à Londres, fait sa une avec Homer Simpson, rappelant qu'un épisode du dessin animé datant d'il y a 16 ans faisait de Donald Trump le président américain. Et le plus étonnant c'est que dans cet épisode, le pupitre violet de Tump est le même qu'hier et la carte électorale des états unis est exactement la même avec les états bleus et rouge que celle d'hier matin. Autre prophétie aussi troublante : celle de Michael Moore, à lire sur le Huffington Post et dans Le Monde, qui republient une tribune du réalisateur américain datant de juin dernier. Il y listait les cinq grandes raisons de l'élection future de Trump.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle américaine Donald Trump États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785700377
Victoire de Trump : la presse secouée par l'élection américaine
Victoire de Trump : la presse secouée par l'élection américaine
Séisme, claque, ouragan, tornade... les médias sont sous le choc au lendemain de l'élection du 45 président des États-Unis.
https://www.rtl.fr/actu/international/presidentielle-americaine-victoire-de-trump-seisme-claque-ouragan-la-presse-internationale-secouee-par-l-election-americaine-7785700377
2016-11-10 11:08:00