3 min de lecture États-Unis

Présidentielle américaine : quand Donald Trump imite le malaise d'Hillary Clinton

Le candidat républicain, dans la tourmente à cause du paiement de ses impôts, tente de détourner l'attention.

Donald Trump lors d'un meeting aux États-Unis
Donald Trump lors d'un meeting aux États-Unis Crédit : SIPA
Philippe Corbé
Philippe Corbé
Journaliste RTL

Le New York Times a publié dans son édition de dimanche 2 octobre un document fiscal de 1995 sur lequel on peut lire que Donald Trump ne déclare que 6.108 dollars de rémunérations et 916 millions de pertes. À l'époque, il avait connu des revers de fortunes avec ses casinos. Selon les fiscalistes, cette perte de près de 1 milliard a pu être étalée de façon tout à fait légale. Cela veut dire qu'il peut avoir échappé à l'impôt fédéral pendant dix-huit ans, jusqu'en 2013.

Cela explique pourquoi il a refusé de rendre public ses avis d'imposition contre c'est la tradition. Hillary Clinton avait d'ailleurs émis, lors du premier débat télévisé, qu'il ait échappé à l'impôt. Il avait alors répondu : "Ça montre que je suis intelligent".

Face à ces révélations, Donald Trump ne dément pas et tente plutôt d'allumer un contre-feu. D'abord près de son pupitre, il se met à imiter le malaise d'Hillary Clinton, en faisant mine de s'effondrer. Puis il laisse entendre que la candidate n’a pas été pas fidèle à son mari Bill. "Et pourquoi le serait elle ?", ajoute-t-il même en allusion aux infidélités de l’ancien président. Il s'agit d'une stratégie trumpesque classique : détourner l'attention d'un scandale en en créant un autre, car celui de ses impôts est très embarrassant.

>
Trump does MOCKING impression of Hillary collapsing, accuses her of CHEATING on BILL!?

Reste que cette polémique montre qu'il profite du système élitiste truqué qu'il dénonce chaque soir devant ses électeurs des classes populaires, qui vivent moins bien qu'avant mais doivent, eux, payer leurs impôts. Cela indique aussi qu'il n'est pas si riche qu'il le prétend. Il se vante pourtant de posséder dix milliards de dollars, un "succès" sur lequel il a bâti sa réputation. Mais cela n'a jamais été prouvé.

À lire aussi
Donald Trump, le 23 septembre 2019. Donald Trump
Destitution de Trump : un témoignage accablant lors des premières auditions publiques

Enfin, le document explosif a été envoyé par la Poste au New York Times avec pour adresse d'expédition : la Trump Organization, à la Tour Trump, là où il vit et dirige son empire. Et s'il y avait une taupe à l'intérieur même du camp Trump ? À moins que ce ne soit son ex-femme qui a signé avec lui ces documents fiscaux. Car quand il a envisagé de se lancer en politique, elle a publiquement prévenu que ce serait son devoir de citoyenne de dire au peuple qui est vraiment son ex-mari.

En bref

- Le camp Clinton a mis en ligne une fausse "calculette" pour évaluer ses impôts comme ceux de Trump. Évidemment, le résultat est connu d'avance.

- C'était la rentrée du Saturday Night Live, l'émission satirique de NBC. Plusieurs séquences très drôles, un sketch sur le débat (avec Alex Baldwin dans le rôle de Trump), et une version de La Famille en Or avec les camps Trump et Clinton.

- Après la polémique sur Miss Univers, Donald Trump avait accusé en pleine nuit dans un tweet la reine de beauté d'avoir tourné une sextape (en fait une séquence de télé-réalité). Mais Buzzfeed a retrouvé un vrai porno (soft) à l'intérieur duquel le candidat républicain a tourné une séquence dans laquelle il fait sauter le bouchon d'une bouteille de champagne. Avec une allusion très subtile.

- Après le premier président Bush qui a laissé entendre en privé qu'il allait voter Clinton, une fuite qui a été critique par son fils Jeb Bush, un autre membre du clan Bush semble déterminer à voter pour la candidate démocrate : Barbara Bush, l'une des deux filles de George W. Bush, a participé à une soirée de levée de fonds à Paris, en marge de la Semaine de la mode. Elle a même posé sur un selfie avec Huma Abedin, la plus proche collaboratrice de Clinton.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Présidentielle américaine Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants