2 min de lecture Présidentielle américaine 2016

Présidentielle américaine : pourquoi Donald Trump échouera-t-il sûrement le 8 novembre ?

Le 8 novembre prochain, les États-Unis voteront pour élire le successeur de Barack Obama à la Maison Blanche. Depuis plusieurs semaines, Hillary Clinton dispose d'une avance confortable, due notamment aux tentatives malheureuses de Donald Trump pour gagner un électorat qui lui est perdu.

Philippe Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé
>
Un Air d'Amérique du 26 octobre 2016 Crédit Image : David Goldman/AP/SIPA | Crédit Média : Philippe Corbé | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
et Ambre Deharo

Depuis le début de la campagne pour la présidentielle américaine, Donald Trump a un problème, constant. Il ne parvient pas à récupérer le vote des femmes et de la population "latina". Mathématiquement, c'est un défaut qui assomme le parti républicain, et ce très clairement depuis 2012. À cette époque, après la réélection de Barack Obama, le parti républicain avait mis tous les résultats à plat, bureau de vote par bureau de vote, étude par étude. Les experts de la carte électorale avaient fait leur calcul. Ils avaient conclu que compte tenu de l’évolution démographique de la société américaine, le parti d'Abraham Lincoln ne pouvait plus, mathématiquement, gagner la Maison Blanche, s’il ne progressait pas nettement auprès de ces deux catégories électorales : les femmes et les latinos.

Certains facteurs expliquent l'échec des Républicains à séduire ces électorats-là. En ce qui concerne les femmes, majoritairement démocrates, la position de la plupart des membres du GOP sur la question de l'avortement ne les aident pas à progresser. Du côté des latinos, déjà en 2012, trop peu avaient voté pour Mitt Romney, candidat à la présidentielle bien plus modéré qu'un Donald Trump. George W. Bush avait fait figure d'exception, aidé par ses connaissances de la langue espagnole et ses liens avec des immigrants hispaniques, membres de sa famille. Un retard qui, dans les deux cas, marquera le très probable échec de Donald Trump. Aux États-Unis, une personne sur six est hispanique, et de cette communauté, la moitié est de citoyenneté américaine et en âge de voter. Surtout, elle représente une part de plus en plus importante de l'électorat américain. 

La mauvaise tactique de Donald Trump

Le parti républicain est donc conscient de son retard et a tenté depuis 2012 de promouvoir de potentiels candidats à la présidence ayant des liens avec la communauté hispanique. Cela a été le cas avec Marco Rubio notamment,sénateur de Floride, et d'origine cubaine. Cela n'a pas suffi cependant et Donald Trump, nommé, n'a rien arrangé. Car sa stratégie pour remporter la Maison Blanche ne réside pas dans la séduction d'un électorat perdu, mais dans celle d'un électorat quelque peu oublié : celui de la population blanche qui s'abstient lors des élections. Des hommes en colère parce que leur Amérique change. Ainsi, lors de la déclaration de sa candidature, Donald Trump a donné le ton en traitant les Mexicains de violeurs, voleurs et a rouvert la polémique sur la frontière entre les États-Unis et le Mexique, promettant la construction d'un mur. 

À lire aussi
Donald Trump le 6 janvier 2018 Présidentielle américaine 2016
Donald Trump exige une enquête sur l'"infiltration" de sa campagne par le FBI

Même son de cloche du côté de l'électorat féminin. Le candidat républicain a multiplié les déclarations sexistes et insultantes à l'encontre des femmes. D'un point de vue stratégique donc, Donald Trump a fait tout ce que le parti républicain ne souhaitait pas faire : repousser davantage encore ces deux catégories électorales. Une erreur qui a permis à la candidate démocrate d'abattre ses cartes. Lors du premier débat présidentiel sur NBC, Hillary Clinton avait préparé son histoire sur Alicia Machado, une femme, une latina, ancienne Miss Univers que Donald Trump a traitée de Miss Cochonne, Miss femme de ménage, etc. La démocrate n'a pas agi au hasard, Miss Machado incarnant à elle seule le symbole de ce qui fera sans doute échouer Donald Trump le 8 novembre prochain. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle américaine 2016 États-Unis Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785471211
Présidentielle américaine : pourquoi Donald Trump échouera-t-il sûrement le 8 novembre ?
Présidentielle américaine : pourquoi Donald Trump échouera-t-il sûrement le 8 novembre ?
Le 8 novembre prochain, les États-Unis voteront pour élire le successeur de Barack Obama à la Maison Blanche. Depuis plusieurs semaines, Hillary Clinton dispose d'une avance confortable, due notamment aux tentatives malheureuses de Donald Trump pour gagner un électorat qui lui est perdu.
https://www.rtl.fr/actu/international/presidentielle-americaine-pourquoi-donald-trump-echouera-t-il-surement-le-8-novembre-7785471211
2016-10-27 02:09:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/gqTQFJnxvEiJs6g7OzA9aw/330v220-2/online/image/2016/1020/7785364965_donald-trump-lors-du-dernier-debat.jpg