3 min de lecture États-Unis

Présidentielle américaine 2016 : Donald Trump en difficulté

LE TOP 5 - Une semaine après le premier débat, le candidat républicain est devancé par Hillary Clinton dans les sondages.

Donald Trump, lors d'un meeting
Donald Trump, lors d'un meeting Crédit : JOHN GURZINSKI / AFP
Philippe Corbé
Philippe Corbé
et Philippe Peyre

"What a Difference a Day Makes", aiment dire parfois les Américains, "Quelle différence d’un jour à l'autre". Dans le cas de Donald Trump, la formule appropriée s'apparente davantage à "Quelle différence d’une semaine à l’autre".

Une semaine après le premier débat qu'il abordait avec confiance, le 26 septembre, le candidat républicain apparaît désormais en grande difficulté et la perspective de la Maison Blanche semble de plus en plus s’éloigner. Les derniers sondages publiés montrent qu’il est désormais à nouveau distancé par Hillary ClintonSelon le baromètre national ORC/CNN, la candidate démocrate est grimpée à 47% d'intentions de vote quand Donald Trump n'est lui plus qu'à 42%. À titre de comparaison, début septembre, l'homme d'affaire était crédité à 45% contre 43% pour l'ex-First Lady.

La remontée d'Hillary Clinton se fait notamment chez les indépendants et chez les hommes. Alors que Donald Trump la distançait de 22 points, la démocrate n’a plus que cinq points de retard.

Trump et l'argent

L’affaire de ses impôts va poursuivre Donald Trump, d'autant qu'elle révèle aussi ses revers de fortune. Sa crédibilité est donc directement impactée au regard du fait qu’il a construit sa popularité sur son son succès dans les affaires.

À lire aussi
Jimmy Carter à New York, le 26 mars 2018 États-Unis
États-Unis : l'ancien président Jimmy Carter hospitalisé après de récentes chutes

Lors d'un meeting, Clinton ne s'est pas privée de se moquer des 916 millions de dollars que son adversaire a perdu pour la seule année 1995 : "Quel genre de génie perd un milliard de dollars en une seule année ?", a interrogé la candidate. 

Une histoire qui amuse beaucoup Hillary Clinton qui se gausse aussi parce qu’il perdu cet argent… dans les casinos. 

Un journaliste de CBS News a retrouvé dans l’un des livres de Donald Trump ce récit dans lequel il se souvient croiser un mendiant sur la Cinquième Avenue et dire à son épouse que le pauvre homme valait 900 millions de dollars de plus que lui, le milliardaire.

Autre coup dur pour l'homme d'affaire, le statisticien Nate Silver, considéré comme le meilleur prévisionniste des élections, le place désormais sous les 30% de chances de victoire.

Moins de 30% alors qu'il était à 45% le 26 septembre, jour du premier débat. Selon Nate Silver, pour perdre, Hillary Clinton doit désormais enchaîner les revers : deux mauvais débats et une mauvaise participation. 

En bref

- Un autre élément intéressant du sondage ORC/CNN : en plein débat sur les impôts de Trump, plus de 8 électeurs républicains sur 10 ont affirmé que payer leurs impôts constitue un "devoir civique".

- Le fils de Reagan s’en est pris à Trump sur Twitter et a affirmé que sa mère Nancy, décédée pendant la primaire républicaine, aurait voté pour Hillary Clinton.

L'état de New York a interdit à la Fondation Trump, qui ne respecte pas les conditions légales, de collecter des dons. Elle collecte et dépense de l'argent dans des circonstances obscures, comme par exemple 10.000 dollars pris sur l'argent levé par la Fondation pour s'acheter un portrait de lui-même.

- Ce mardi 4 octobre aura lieu l'unique débat des candidats à la vice-présidence, le démocrate Tim Kaine et le républicain Mike Pence. Seul enjeu, résumé par un conseiller républicain dans le New York Times : "Ne pas merder, c’est le but du débat pour la vice présidence". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Politique Présidentielle américaine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants