4 min de lecture États-Unis

Présidentielle américaine 2016 : les divergences de Clinton et Trump sur l'armée

Les deux principaux candidats à la présidentielle ont exposé leur vision en matière de politique militaire.

Hillary Clinton lors d'un débat sur l'armée, à New York le 7 septembre 2016
Hillary Clinton lors d'un débat sur l'armée, à New York le 7 septembre 2016
Philippe Corbé
Philippe Corbé
Journaliste RTL

Commander in chief. Donald Trump et Hillary Clinton ont participé dans la soirée de mercredi 7 septembre à un forum sur les questions stratégiques et militaires organisé par NBC sur le porte-avions Intrepid, qui a été transformé en musée sur l’Hudson River à Manhattan. C’est la première fois depuis leurs nominations respectives qu’ils participent ainsi successivement pendant une heure à un même questions/réponses avec la salle, où avaient pris place des militaires et des vétérans de l’armée. Cet électorat est important : un million de militaires, une vingtaine de millions de vétérans sans compter leurs familles.

Le candidat républicain devance la démocrate de près de 20 points dans les sondages auprès des Américains avec une expérience militaire (55% contre 36 %), selon un sondage NBC/Wall Street Journal, même s’ils ont davantage confiance en l’ancienne secrétaire d’État pour l’utilisation des armes nucléaires (44% contre 24 %).

C’est une question sensible car Donald Trump, à plusieurs reprises, a semblé remettre en cause le courage et les sacrifices des soldats américains. À l’été 2015, peu après sa déclaration de candidature, il avait affirmé que le sénateur John McCain, candidat républicain en 2008, n’était pas un "héros de guerre" parce qu’il avait été capturé au Vietnam. "J’aime les gens qui n’ont pas été capturés", avait-il lâché, sachant que John McCain, ancien pilote de la Navy, a passé cinq ans et demi dans une prison vietnamienne, dont deux ans à l’isolement où il a été régulièrement torturé.

La guerre en Irak encore dans tous les esprits

À nouveau, cet été, après la convention démocrate pendant laquelle des parents musulmans avaient évoqué la mort de leur fils en Irak, Donald Trump avait répondu que lui aussi avait fait beaucoup de "sacrifices" dans sa vie. Hillary Clinton cherche à exploiter ces polémiques dans cette publicité où on voit des blessés de guerre et des familles de soldats morts au combat écouter les propos de Donald Trump sur les "sacrifices".

À lire aussi
Un Lynx (Illustration) États-Unis
Floride : l'étrange mal qui empêche lynx et panthères de marcher normalement

Lors de ce débat sur NBC, les différences principales de leurs approches de la politique étrangère sont apparues. Donald Trump défend une position isolationniste, en plaidant pour un retrait des troupes américaines, notamment au Moyen-Orient, et de manière générale pour une implication moindre des États-Unis dans le monde. Hillary Clinton a défendu une position plus classique, plus interventionniste, même si elle s'engage à ce qu'il n'y ait plus jamais ("ever again") de troupes américaines en Irak, et pas de troupes non plus en Syrie pour combattre Daesh. Une promesse pour tirer les leçons de son "erreur" de l'Irak. En tant que sénatrice, elle avait voté pour l'intervention décidée par le président Bush.

Donald Trump a dit une nouvelle fois qu'il était opposé à la guerre en Irak en 2003, ce qui n'a jamais été prouvé. Car malgré ses affirmations régulières, rien n'indique qu'il a pris position contre la guerre avant 2004. Le magnat de l'immobilier a ensuite renouvelé ses propos élogieux sur Vladimir Poutine, qui l'a complimenté. "Il a dit de grandes choses sur moi, je vais dire de grandes choses sur lui".

En bref

- Donald Trump et Hillary Clinton ne sont pas les seuls candidats à l’élection. Il y a notamment un candidat libertarien Gary Johnson qui s’approche des 10% dans les sondages et une candidate verte, Jill Stein, autour des 5%. Elle a été poursuivie pour avoir tagué un bulldozer lors d’une manifestation environnementale anti-pétrole dans le Dakota du Nord.

Le candidat républicain à la vice présidence, choisi par Donald Trump, affirme qu’il est convaincu que Barack Obama est né à Hawaï, sur le sol américain, et donc qu’il est bien américain. Ça peut paraître une évidence, sauf que pendant plusieurs années, avant même de se lancer en politique, Donald Trump a régulièrement insinué que le président Obama n'était pas né aux États-Unis et donc qu'il n'avait pas le droit d'être élu à la Maison Blanche (il faut être né sur le sol américain). Barack Obama, en 2011, avait finalement publié, comme le demandait avec insistance Donald Trump, son extrait de naissance. Il s'était ensuite moqué du milliardaire lors du dîner des correspondants à la Maison Blanche.

- Si Hillary Clinton a réussi à collecter 142 millions de dollars au mois d’août, Donald Trump n’a levé "que" 90 millions.

- Elle est la nouvelle "it girl" de l’Amérique. La comédienne et humoriste Amy Schumer est devenue une personnalité omniprésente avec son émission de télévision, son film, son livre. Pour défendre Hillary Clinton lors d’une interview sur la BBC, elle affirme que ceux qui préfèrent Donald Trump à la candidate démocrate sont tous mal informés. Et promet d’émigrer en Espagne, ou n’importe où ailleurs, si le milliardaire s’installe à la Maison Blanche. 

>
Amy Schumer talks sex, introversion and Trump - BBC Newsnight
La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Présidentielle américaine Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784783753
Présidentielle américaine 2016 : les divergences de Clinton et Trump sur l'armée
Présidentielle américaine 2016 : les divergences de Clinton et Trump sur l'armée
Les deux principaux candidats à la présidentielle ont exposé leur vision en matière de politique militaire.
https://www.rtl.fr/actu/international/presidentielle-americaine-2016-les-divergences-de-clinton-et-trump-sur-l-armee-7784783753
2016-09-08 18:15:01
https://cdn-media.rtl.fr/cache/JEyIpQ4ly5h2iif6MtM7dg/330v220-2/online/image/2016/0908/7784784295_hillary-clinton-lors-d-un-debat-sur-l-armee-a-new-york-le-7-septembre-2016.jpg