3 min de lecture Présidentielle américaine

Présidentielle américaine 2016 : Donald Trump met à la porte son directeur de campagne

C’est la phrase culte que les Américains associent à Donald Trump, "You’re fired" : "vous êtes viré".

Donald Trump incite les malades en phase terminale à tenir jusqu'à l'élection
Donald Trump incite les malades en phase terminale à tenir jusqu'à l'élection Crédit : Ralph Freso / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AF
Philippe Corbé
Philippe Corbé
et Paul Véronique

Aussi emblématique que le "c’est votre dernier mot ?" de Jean-Pierre Foucault en France, le "You're fired" de Donald Trump est la phrase qu’il prononçait pour éliminer les candidats dans son émission The Apprentice sur NBC.

C’est aussi les mots qu’il a prononcés lundi 20 juin pour limoger son directeur de campagne, Corey Lewandowski, un proche qui accompagne son chemin politique depuis plus d’un an, quand personne n’osait croire à sa désignation. Certes, il avait été brutal à plusieurs reprises en marge des meetings mais, surtout, ce fidèle paye la guerre interne qui agite la campagne Trump depuis des semaines : une ligne "pro", de stratèges expérimentés, qui s’efforcent de transformer le trublion milliardaire en candidat présidentiable crédible. Et de l’autre la ligne historique, incarnée par Lewandowski, qui prônait le "laisser Trump faire du Trump"

En un mot, il y a ceux qui voulaient imposer des discours écrits et mesurés, lus au prompteur, et d’autres qui encourageaient le candidat à improviser, au risque dire tout haut les énormités qui lui passent par la tête… au risque de compromettre ses chances avec l’électorat plus modéré. Ce lundi matin, après plusieurs semaines de résistance, Trump s’est laissé convaincre par sa fille Ivanka et a limogé son lieutenant.

>
Donald Trump "You're Fired"

Un autre conseiller de l’équipe s’est aussitôt amusé à poster cette image sur Twitter.

À lire aussi
L'ancien gouverneur du Massachusetts Bill Weld veut défier Donald Trump. États-Unis
États-Unis : un candidat aux primaires républicaines dénonce le "racisme" de Donald Trump

"Ding dong la sorcière est morte", référence à un extrait du magicien d’Oz.

>
Ding Dong The Witch Is Dead

Peu après avoir publié ce tweet, il a été forcé à son tour de démissionner de la campagne

Le milliardaire manque d’argent

Deux chiffres donnent une idée de l’écart entre les machines Clinton et Trump, dans un pays où la politique se joue plus qu’ailleurs sur l’argent dépensé, et donc collecté. Au début du mois de juin, au moment où les écarts dans les sondages étaient serrés (avant qu’elle ne reprenne de l’avance depuis), Hillary Clinton disposait de 42 millions de dollars de trésorerie dans ses fonds de campagne. Donald Trump ? 1,3 million de dollars ! 41 millions d’écart ! Du jamais-vu dans l’histoire politique américaine. Ces chiffres proviennent des rapports déposés à la commission électorale fédérale.

Moins d’argent, en caisse, ça veut dire concrètement que Trump n’a pu acheter d’écrans publicitaires dans les États clés où se détermineront l’élection.

Ces difficultés dans la collecte d’argent expliquent aussi le limogeage du directeur de campagne.

Tentative d’assassinat de Trump

Un Britannique inculpé à Las Vegas pour avoir tenté d'assassiner Trump. Michael Sanford, 19 ans, est aux États-Unis depuis 18 mois. Jeudi, il part de Californie et roule jusqu’à Las Vegas où Donald Trump doit tenir un meeting. Vendredi, Il se rend dans une salle de tirs pour s’entraîner, apprendre à viser. Samedi, lors du meeting, il s’approche de la zone protégée, explique au policier qu’il veut un autographe du milliardaire, mais tente d’arracher son arme de service de l’étui pour tirer sur le candidat, en vain. Il est rapidement arrêté. 

Michael Sanford a ensuite avoué au Secret Service qu’il voulait "tuer Trump". Cela fait 1 an qu’il cherchait l’occasion. Il avait un plan B, des billets pour un autre meeting dans l’Arizona. Et il ajoute que s’il le croisait dans la rue, il n’hésiterait pas à tirer. Cela fait 8 mois maintenant que Donald Trump est protégé 24 h sur 24 par le Secret Service, comme un président. Quel que soit l’endroit, des portiques de sécurités, des chiens renifleurs, car le candidat est considéré comme une cible. 

Armes 1 : Trump en fait des tonnes

Une semaine après Orlando, Trump recycle l’argument qu’il avait utilisé pour le Bataclan : l’attentat n’aurait pas fait autant de victimes si au Pulse, certains avaient pu porter des armes et tirer sur le terroriste.

Indignation chez les démocrates, consternation chez les républicains. Même la NRA, le lobby des armes, n’en demande pas tant et fait savoir qu’elle ne réclame certainement pas que des individus puissent être armés dans des lieux où on vend de l’alcool. Après ce tollé, Donald Trump a été obligé de corriger le tir en publiant l’aube un tweet expliquant que personne n’avait compris sa proposition : il voulait parler des vigiles, personne ne croit à son explication.

Armes 2 : nouvel échec au Sénat

Sans surprise, le Sénat a rejeté les propositions démocrates de durcissement du contrôle des armes. Les démocrates avaient obtenu de haute lutte le vote après une bagarre parlementaire. Comme le résume, dépitée, la sénatrice démocrate de Californie Dianne Feinstein, le pouvoir du lobby des armes semble sans limite.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle américaine Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783779706
Présidentielle américaine 2016 : Donald Trump met à la porte son directeur de campagne
Présidentielle américaine 2016 : Donald Trump met à la porte son directeur de campagne
C’est la phrase culte que les Américains associent à Donald Trump, "You’re fired" : "vous êtes viré".
https://www.rtl.fr/actu/international/presidentielle-americaine-2016-le-top-5-you-re-fired-donald-trump-met-a-la-porte-son-directeur-de-campagne-7783779706
2016-06-21 18:48:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/sir1OoJCQLlvgrcAM23wEA/330v220-2/online/image/2016/0621/7783779730_063-541157616.jpg