1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Présidentielle américaine 2016 - Le Top 5 : Hillary Clinton attaque Donald Trump sur la banqueroute de ses compagnies

Présidentielle américaine 2016 - Le Top 5 : Hillary Clinton attaque Donald Trump sur la banqueroute de ses compagnies

AU CŒUR DE LA CAMPAGNE - Plusieurs de ses entreprises sont placées sous le système de la banqueroute, qui gèle toutes ses dettes auprès des créanciers...

000_A035V
000_A035V
Philippe Corbé
Philippe Corbé
Animateur

Hillary sait parfois porter le fer dans la plaie, avec humour, en s’attaquant aux succès financiers de Trump dont il a fait le fondement de sa notoriété et l’argument principal de sa candidature : "j’ai réussi, alors je veux faire réussir l’Amérique." Lors d’un discours à Détroit devant un syndicat qui lui a apporté son soutien, l’ancienne secrétaire d’Etat a lancé, "il pourrait mettre l’Amérique en banqueroute comme il l’a fait avec ses compagnies ", sous les applaudissements.

Trump tente d’expliquer depuis des mois avec un certain embarras pourquoi aucune autre grande entreprise américaine ne s’est placée aussi souvent sous la protection du chapitre 11 de la banqueroute, qui permet à une entreprise de rester en activité tout en gelant ses dettes. Il s’est servi de ce dispositif à 4 reprises, notamment pour ses casinos. Un point qu’a souligné avec délice Hillary Clinton : "Posez vous la question : comment quelqu’un peut il perdre de l’argent en dirigeant un casino, vraiment ?"

Le mot du jour : "dead heat" où "ex-aequo"

" Dead heat ", c’est l’expression utilisée sur toutes les antennes ce lundi pour décrire les derniers sondages qui placent Trump et Clinton à quasi-égalité, comme le montre ce sondage du Wall Street Journal. Hillary Clinton conserve une légère avance, mais sous la marge d’erreur.

Dans toutes ces enquêtes, elle est en tête chez les afro-américains, les latinos et les femmes. Lui, se place devant, chez les hommes, les seniors, et les indépendants. Le dernier sondage NBC Wall Street Journal, souligne un chiffre assez frappant : Clinton a 30 points de retard sur Trump chez les hommes blancs. Il cumule 16 points d’avance sur les blancs et 9 chez les hommes.

Trump attaque Bill Clinton en dessous de la ceinture

À lire aussi

Le candidat républicain avait menacé d’attaquer Bill Clinton sur son passé "d’agresseur sexuel", parlant même de "viol" la semaine dernière. Il met ses menaces à exécution en publiant sur son compte Instagram une nouvelle publicité, accompagnée de ce titre : "Est-ce que Hillary protège vraiment les femmes ?"

Is Hillary really protecting women?

Une vidéo publiée par Donald J. Trump (@realdonaldtrump) le

On voit une photo de Bill Clinton, un cigare à la bouche, en référence à l’affaire Monica Lewinsky. En bande son, le témoignage de Juanita Broaddrick, une femme qui a accusé l’ancien président d’agression sexuelle en 1978. L’extrait sonore provient d’une interview télévisée en 1999.

Al Gore s’inquiète de l’avenir de la planète sur Trump est élu…

 L’ancien vice-président de Bill Clinton, candidat malheureux en 2000 face à Bush, est devenu depuis un champion de la lutte contre le dérèglement climatique. Un combat pour lequel il a même obtenu le Prix Nobel de la Paix. Resté discret depuis le début de la campagne, il sort de son silence sur NBC. 

Il ne veut pas encore s’engager derrière Clinton ou Sanders, mais tient à alerter sur les risques que ferait peser sur l’avenir de la planète l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche. Le milliardaire a lâché pendant la campagne que la dérèglement climatique était de la pseudo science, un hoax, un canular orchestré par la Chine. 

… mais le milliardaire se rallie à l'écologie, quand son empire est en jeu !

Le candidat républicain ne nie pas toujours les effets dévastateurs du dérèglement climatique quand il s’agit de ses intérêts financiers, en témoigne cet article de Politico. Son groupe vient de déposer une demande pour ériger une barrière de protection côtière afin d’éviter l’érosion dans l’un de ses golfs, le Trump International Golf Links à County Clare, en Irlande. La demande de permis de construire mentionne spécifiquement les risques provoqués par le dérèglement climatique, le réchauffement et la montée des eaux

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/