1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Présidentielle américaine 2016 - Le Top 5 : Barack Obama se moque de "l'ignorant" Donald Trump
3 min de lecture

Présidentielle américaine 2016 - Le Top 5 : Barack Obama se moque de "l'ignorant" Donald Trump

AU CŒUR DE LA CAMPAGNE - Le président des États-Unis a affirmé, dans un discours, "l'ignorance n'est pas une vertu", en parlant d'un milliardaire.

Le président Barack Obama lors du dîner de l'Association des correspondants de la Maison-Blanche le 30 avril 2016.
Le président Barack Obama lors du dîner de l'Association des correspondants de la Maison-Blanche le 30 avril 2016.
Crédit : Susan Walsh/AP/SIPA
Philippe Corbé & La rédaction numérique de RTL

L'actualité politique de la campagne  présidentielle américaine bat son plein et c'est le président des États-Unis n'a, une fois encore, pas résisté au plaisir de donner son avis, sans pourtant donner un seul nom. Barack Obama s'est moque de "l’ignorant" Donald Trump. Invité à prononcer un discours à l’occasion de la cérémonie de remise des diplômes à l’université Rutgers, le président Barack Obama a attaqué Donald Trump sans le nommer. Il a dénoncé "l’anti-intellectualisme" dans la campagne, et faire rire l’assemblée d’étudiants en concluant "l’ignorance n’est pas une vertu" et "ce n’est pas ‘cool’ de ne pas savoir de quoi vous parlez". 

Le mufle Trump

Longue enquête du New York Times sur le comportement de Donald Trump avec les femmes. L’ancien organisateur des concours Miss Univers est accusé par d’anciennes collaboratrices de propos déplacés sur leur physique. Trump a répondu par des tweets en rafale pour dénoncer une enquête biaisée du New York Times, "qui fait rire tout le monde", selon lui. Pour le milliardaire, cette enquête s'apparente à "une chasse aux sorcières". 

Warren à la vice présidence ?

Son nom revient depuis plusieurs semaines pour le choix du vice-président auprès de Hillary Clinton sur le ticket démocrate, et elle fait désormais partie des favoris selon USA Today  : Élisabeth Warren, la sénatrice du Massachusetts. Figure du combat contre Wall Street, elle est très populaire à la gauche du Parti démocrate et pourrait donc rallier les sympathisants de Bernie Sanders. Elle sait se battre, comme l’a montré une bataille de tweets ces derniers jours avec Donald Trump. Selon Politico, le vice-président Joe Biden, s’il s’était décidé à lancer sa candidature, la voulait sur son ticket. 

Un duo de femmes serait inédit, seul problème : Élisabeth Warren et Hillary Clinton ne s’entendent pas très bien, et la sénatrice de Massachusetts a souvent a été très sévère publiquement avec l’ancienne secrétaire d’État. Comme le rappelle USA Today, dans le passé, d’autres présidents et vice-présidents ont appris à travailler ensemble harmonieusement après avoir été sévères l’un envers l’autre (Bush Père avait parlé de "vaudou" à propos du programme économique de Ronald Reagan dont il a été ensuite le vice-président pendant 8 ans).

Trump dégaine déjà ses blagues douteuses

À lire aussi

Interrogée par une éditorialiste du New York Times sur la perspective d’une candidature de Élisabeth Warren avec Hillary Clinton, Donald Trump a répondu "Vous voulez dire Pocahontas ?". Une référence à une polémique de 2012 : Warren a été accusée d’avoir fait valoir ses origines amérindiennes pour obtenir, en tant que minorité, un poste de professeur à la prestigieuse école de droit de Harvard. Ce que ses collègues de Harvard ont démenti.

Bill Premier Monsieur

Que ferait l’ancien président Bill Clinton si sa femme arrivait au Bureau Ovale qu’il a lui-même occupé ? Probablement pas un rôle de "Première Dame" classique. Lorsqu’il était lui-même à la Maison Blanche, il avait confié à son épouse la réforme de la Santé (elle avait échoué à la faire adopter). La candidate à la primaire démocrate a glissé quelques indices lors de récents déplacements de campagne.

Elle veut qu’il soit chargé de "revitaliser l’économie" (les huit années Clinton sont perçues par les Américains, notamment de la classe moyenne, comme une période de prospérité, de créations d’emplois et d’augmentation salariale). "Il a plus d’idées à la minute que quiconque que je connaisse", a dit Hillary Clinton récemment, "il va remettre les gens au travail".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/