5 min de lecture Présidentielle américaine

Présidentielle américaine 2016 : la dynastie Trump, une famille en plaqué or

INFOGRAPHIE - La famille du candidat républicain a beau être réputée pour son immense fortune, elle laisse aussi transparaître de nombreuses zones d'ombre.

Donald Trump pose avec sa famille après un débat télévisé en janvier 2016, à North Charleston (Caroline du Sud).
Donald Trump pose avec sa famille après un débat télévisé en janvier 2016, à North Charleston (Caroline du Sud). Crédit : SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Camille Kaelblen
Camille Kaelblen
Journaliste

Sous les dorures, un léger parfum de scandale. Alors que Donald Trump a été officiellement investi comme candidat républicain à la présidentielle américaine, se pencher sur son histoire familiale, c'est un peu comme frotter la surface d'un bijou en plaqué or : plus on creuse, plus son éclat s'estompe... Et plus les tâches d'ombre apparaissent.

La richesse et la puissance de la famille Trump : voilà pour le vernis. Exposés en plein jour comme un trophée, les milliards que Donald Trump se targue de brasser sont sans doute l'un des arguments favoris du candidat à la Maison Blanche pour appuyer son discours pro-business et asseoir sa légitimité. Le magnat de l'immobilier est en effet à la tête d'un empire estimé à 4,5 milliards de dollars, mais aussi d'une véritable dynastie : marié trois fois, il a eu cinq enfants et huit petits-enfants.

En dépit de l'image qu'il s'est construite lui-même, celle d'un "self made man" qui ne doit son succès à rien d'autre qu'à son instinct et son intelligence, Donald Trump n'a en réalité pas fait sa fortune seul. Il tient une grande partie de son patrimoine de son père, Fred Trump, qui a lui même fait fructifier l'entreprise Elizabeth Trump & Son, fondée au tout début du XXème siècle par le grand-père du candidat à la Maison Blanche.

Les origines troubles des aïeux de Donald Trump

Même s'il se garde bien de le mentionner, Donald Trump n'est pas exactement un descendant des premiers pionniers américains. En 1885, son grand-père, Friedrich Trumpf, quitte son village natal de Kallstadt en Allemagne pour tenter sa chance aux États-Unis. D'abord coiffeur puis gérant d'un hôtel, celui-ci bâtit sa fortune autour de ses placements immobiliers à New York.

À lire aussi
Elizabeth Warren, Tom Steyer et Bernies Sanders en marge du dernier débat avant les primaires démocrates aux États-Unis, le 14 janvier 2020. Présidentielle américaine
États-Unis : la campagne démocrate s'achève en pleine crise avec l'Iran

Fred Trump, le père de Donald Trump, hérite de son père le goût pour les affaires. À la mort de son père, il obtient 493.000 dollars ; lorsqu'il décède, en 1999, sa fortune est estimée à 350 millions de dollars. Toute sa vie, cet homme décrit comme "frugal" et perfectionniste a d'ailleurs préféré cacher ses origines allemandes et se faire passer pour suédois : "Il avait de nombreux clients juifs, et les Allemands n'avaient pas très bonne réputation à cette époque", explique son neveu, John Walter historien de la famille au New York Times.

La famille Trump n'a de cesse, également, de camoufler les origines prolétaires de Mary Anne Trump, la mère du candidat républicain. Si celui-ci répète à l'envi qu'elle a rencontré son père lors d'un "voyage" à New York, il omet de mentionner qu'il s'agissait surtout d'un aller simple : selon des documents officiels révélés par le Daily Mail, la jeune femme n'était pas venue à New York pour un simple séjour mais avec la ferme intention d'émigrer, pour fuir la pauvreté de son Écosse natale.

Une fratrie presque parfaite

Fred et Mary Ann Trump ont eu cinq enfants. Très vite, ils ont placé beaucoup d'attentes dans leurs réussites individuelles. Maryanne Trump, l'aînée aujourd'hui âgée de 79 ans et dont le prénom est presque celui de sa propre mère, est devenue juge de la Cour d'appel pour le troisième circuit, après des études à la prestigieuse université de Columbia. Elizabeth Trump, 74 ans, s'est rapidement éloignée de la famille et est devenue banquière. De son côté, Robert Trump, 68 ans, a continué à gérer les biens de "The Trump Organization" et s'est marié à Blaine Trump, véritable "it girl" de la société new yorkaise dans les années 1980.

Mais au milieu de ces quatre frères et sœurs brillants, Fred Trump Jr., lui, ne satisfait pas les attentes de ses parents. Le frère aîné de Donald n'a jamais eu d'appétence pour les affaires familiales. "Fred n'avait pas d'attrait particulier pour le business familial et, parce qu'il n'aimait pas ça, il n'était pas bon dans ce domaine", a confié Donald Trump au New York Times. Freddy Trump s'éloigne rapidement de la famille pour devenir pilote de ligne, mais il sombre dans l'alcoolisme et meurt de ses excès à 43 ans. Lorsqu'un journaliste du New York Times demande alors à Donald Trump s'il pense que leur famille a pu avoir une influence sur le vice de son frère, celui-ci répond, embarrassé : "Je ne l'espère pas, je ne l'espère pas". 

Donald Trump, ses femmes et l'opportunisme

Melania Trump lors de la convention nationale républicaine le 19 juillet 2016
Melania Trump lors de la convention nationale républicaine le 19 juillet 2016 Crédit : Reiri Kurihara/AP/SIPA

Ivana, Marla, Melania : outre leur bronzage californien et leur plastique avantageuse, les femmes qui ont partagé la vie de Donald Trump ont en commun un certain sens des affaires et de l'opportunisme. Ivana Zelnickova, ancienne mannequin d'origine tchécoslovaque, s'est mariée avec Donald Trump en 1977. Celle qui donnera au candidat républicain trois enfants a souvent répété aux médias qu'elle avait participé aux Jeux olympiques d'hiver de 1972 en tant qu'athlète olympique. Une affirmation pourtant été démentie par le Comité olympique tchèque, qui confirme n'avoir retrouvé nulle part le nom d'Ivana dans les registres de la compétition. 

Le divorce du milliardaire et de l'ancienne mannequin en 1991 a par ailleurs démocratisé un terme qui était jusque-là peu connu des Américains : celui de "prenup", pour accord prénuptial, une faille dans le contrat de mariage qui permet indirectement à Ivana Trump de gagner le procès du divorce, remportant 20 millions de dollars, la maison familiale et 350.000 dollars de pension.
Scrutée par les médias lors de la campagne de son mari, la troisième femme de Donald Trump, Melania, s'est récemment retrouvée au centre de l'attention, en raison d'un discours prononcé lors de la convention républicaine, qui présentait de grandes similitudes avec celui tenu par Michelle Obama à la convention démocrate de 2008. 

Les enfants de Donald Trump, porteurs ou encombrants ?

Si Barron, le fils de Melania et Donald Trump, est encore trop jeune pour prendre part au business familial, nul doute qu'il finira par y venir : chacun à leur manière, les enfants de Donald Trump se sont tous investis pour perpétuer l'empire hérité de leur père. Donald Trump Jr, le fils de Donald Trump et Ivana, âgé de 38 ans, est aujourd'hui le vice-président de la Trump Organization. Sa cadette, Ivanka, soutient officiellement sa candidature à la présidence des États-Unis, tout en assurant une carrière dans le mannequinat et à la télévision. Eric, issu d'une business school, gère une partie de la fortune de son père. Tiffany, la fille que Donald Trump a eue avec Marla Maples, a également tenu un discours lors de la convention républicaine en soutien à son père.

L'engagement des enfants de Donald Trump ne parvient cependant pas à faire oublier quelques fausses notes. En 2015, Donald Jr et Eric Trump avaient provoqué la colère de millions de citoyens américains, après avoir été photographiés en train de chasser des animaux sauvages lors d'un safari en Afrique. De son côté, Ivanka s'est attiré les foudres des internautes en faisant la publicité sur son compte Twitter pour une robe qu'elle a créée et qu'elle portait lors de son discours à la convention républicaine. Tel père, tel fille, et le business avant tout. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle américaine États-Unis Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants