3 min de lecture États-Unis

Présidentielle américaine 2016 : Hillary Clinton provoque la surprise en parlant à la presse

La candidate démocrate a accordé une interview à des journalistes, un événement qui ne s'était pas produit depuis décembre 2015.

Hillary Clinton lors de la convention nationale démocrate
Hillary Clinton lors de la convention nationale démocrate Crédit : SAUL LOEB / AFP
Philippe Corbé
Philippe Corbé
et La rédaction numérique de RTL

C'est un événement. Hillary Clinton parle à la presse. Ca peut paraître naturel, en pleine campagne électorale. Pourtant, la candidate se méfie des journalistes, et contrôle tellement sa communication qu'il est impossible de l'approcher. Jamais elle ne répond à une question sur le terrain ou en marge d'un meeting, et le Secret Service repousse les tentatives trop appuyées. Les rares tentatives au début de la campagne, comme lorsqu'un journaliste de Fox News l'avait déstabilisée sur l'affaire des emails à l'été 2015 avaient tourné au fiasco (et en machine à GIF embarrassants).

Cela faisait donc 275 jours qu'elle n'avait pas répondu à une question des reporters qui la suivent partout où elle va. C'est la campagne de Donald Trump qui tenait ce décompte, y voyant le signe du culte du secret des Clinton. Elle donne régulièrement des interviews à des stars de la télévision américaine, mais ne répond jamais aux questions sur le terrain, et pas de "off" avec ces reporters. Elle s'est donc résolue à parler le 6 septembre et à se mettre en scène, en ce jour férié du Labor Day. Les caméras ont été invitées à venir filmer en direct pour les matinales le nouvel avion aux couleurs de sa campagne, sur un aéroport près de New-York. 

Un avion dans lequel elle a voyagé pour la première fois depuis la campagne de 2008, avec des journalistes politiques. Elle est passée les saluer au départ, sur un ton badin, évoquant le jour férié, sa propre santé. Elle dit qu'elle est impatiente de pouvoir discuter avec eux. Les images un peu instables prises à l'iPhone par les reporters permettent de casser l'argument des Républicains, ils ne pourront plus dire qu'elle n'a pas parlé à la presse depuis décembre. Mais ce n'est pas une vraie conférence de presse, c'est uniquement quelques images à l'arrière d'un appareil. Une opération de communication pour dégonfler une polémique.

Elle est revenue leur parler plus tard dans la journée de campagne (qui l'a menée dans l'Ohio et l'Iowa). Là, elle leur a dit sa conviction que Poutine était bien derrière les piratages informatiques et les fuites qui déstabilisent le parti démocrate. Elle est aussi revenue sur l'affaire des emails, et les rumeurs sur sa santé.

La candidate s'est cassé la voix lors de son discours dans l'Ohio

À lire aussi
Le président des États-Unis, Donald Trump. Donald Trump
Destitution de Trump : ses avocats demandent son acquittement "immédiat"

Ce n'est pas anecdotique. Elle a passé 4 minutes à tousser. Quelques personnalités républicaines tentent d'installer la rumeur de la maladie, pour laisser penser qu'elle n'est pas en état de gouverner et donc qu'elle ne devrait pas être élue à la Maison Blanche.

Donald Trump imite sa concurrente

Pour ne pas être en reste, et même s'il répond régulièrement aux questions des journalistes, Donald Trump a aussi convié des reporters avec lui dans son avion personnel, ce qui n'était pas arrivé depuis plusieurs mois.

Donald Trump et Hillary Clinton se sont croisés sur le tarmac

Puisque cette journée tournait autour des avions, leurs deux appareils se sont croisés sur le tarmac d'un aéroport de Cleveland (Ohio). Il faut dire que Cleveland est l'un des États-clefs, où tout va se jouer le 8 novembre.

Donald Trump se moque d'Hillary Clinton sur son site

C'est un argument qu'on entend souvent dans la bouche des supporteurs de Donald Trump : Hillary Clinton mérite d'aller en prison, pour son affaire des emails. Pendant la convention à Cleveland, quelques marchands ambulants avaient gagné des dollars en vendant justement des produits avec ce message. Le milliardaire a aussi déjà utilisé cet argument dans le passé, et il vend désormais sur le site internet officiel de sa campagne des badges avec une femme en tenue rayée de prisonnière. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Présidentielle américaine Hillary Clinton
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants