1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Présidentielle américaine 2016 : "Donald Trump a une chance sur trois" de l'emporter
2 min de lecture

Présidentielle américaine 2016 : "Donald Trump a une chance sur trois" de l'emporter

"C'est beaucoup, mais c'est peu", selon notre correspondant aux États-Unis, Philippe Corbé, pour qui l'échec de Donald Trump à la présidentielle est loin d'être une évidence.

Donald Trump, le 4 octobre 2016.
Donald Trump, le 4 octobre 2016.
Crédit : Robyn Beck / AFP
Présidentielle américaine 2016 : "Donald Trump a une chance sur trois" de l'emporter
00:03:41
Philippe Corbé & Clémence Bauduin

Donald Trump peut-il vraiment gagner la campagne pour la présidentielle américaine ? "Oui, il a vraiment une chance, une sur trois", estime Philippe Corbé correspondant de RTL aux États-Unis. "C'est peu et c'est beaucoup". Depuis le début de la campagne, il y a plus d'un an, tous ont évoqué les raisons pour lesquelles l'élection du magnat de l'immobilier serait improbable, "mais il y a des raisons pour lesquelles celle-ci est tout à fait plausible", affirme Philippe Corbé. 

Celui-ci met en garde contre "un effet Brexit" appliqué à l'élection américaine, et qui pourrait très bien porter Trump au pouvoir. Ainsi, l'homme à la mèche blonde pourrait profiter d'"un vote caché qui émerge, ou plutôt qui se mobilise" pour faire gagner le milliardaire. "Dans l'État-clé de Pennsylvanie, on savait que Trump allait gagner, mais il l'a emporté à un niveau inattendu parce que des gens sont venus voter et ne l'avaient jamais fait avant", rappelle Philippe Corbé. "Trump ramène à la politique des Américains qui s'en étaient détournés".

"Rendre l'Amérique grande à nouveau"

Mais tandis que les États-Unis sont sortis plus rapidement de la crise de 2008 que l'Europe, que les choses semblent aller mieux, le choix des Américains pour Trump peut surprendre. "Le chômage est à moins de 5% - plein emploi - le salaire monte, la croissance se tient mieux qu'en Europe... C'est bien le problème", surprend Philippe Corbé. "Sur le papier tout va mieux, mais pour autant, des millions d'Américains ont l'impression de ne pas s'en sortir"

Notre correspondant prend alors l'exemple type de l'Américain moyen susceptible de voter Trump. "Imaginez, vous êtes un homme, blanc, vous habitez dans un secteur industriel de l'État-clé de l'Ohio. Les usines ont fermé parce que des chaînes de montage ont été délocalisées au Mexique (...). Vous avez pris un, deux ou trois boulots, mais vous ne vivez pas aussi bien qu'avant. Grâce à Obama vous avez peut-être enfin une couverture santé, mais vous venez d'apprendre que vos cotisations ont explosé, parfois doublé du jour au lendemain. Vous ne pouvez pas payer les études de vos enfants (...)", illustre-t-il.

À lire aussi

"Vous êtes très loin de Washington, de Hollywood, de Wall Street, de la Silicon Valley, de l'Amérique des élites qui réussit et imagine l'avenir - un avenir sans vous, c'est votre impression. Peut-être même que vous avez du mal à trouver votre place dans une société multiculturelle où bientôt les blancs seront une minorité comme inscrit dans les prévisions démographiques, poursuit Philippe Corbé. Vous avez la nostalgie d'une Amérique où les choses vous semblaient plus simples. Vous êtes inquiets, en colère, et vous avez un candidat qui vous dit - tel est son slogan - qu'il veut rendre l'Amérique 'grande à nouveau', être le porte-parole du peuple. Alors mardi, il est fort possible que vous votiez Trump, et vous ne serez pas le seul."

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/