1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Pourquoi Lionel Messi ne sera pas incarcéré après sa condamnation pour fraude fiscale
2 min de lecture

Pourquoi Lionel Messi ne sera pas incarcéré après sa condamnation pour fraude fiscale

L'attaquant du FC Barcelone et son père ont été condamnés pour avoir caché des revenus au fisc espagnol.

Lionel Messi le 16 septembre 2015
Lionel Messi le 16 septembre 2015
Crédit : CIAMBELLI/SIPA
Claire Gaveau & AFP

Nouvelle défaite pour Lionel Messi qui a perdu sa bataille judiciaire. Le tribunal de Barcelone s'est montré ferme à l'encontre de l'attaquant du FC Barcelone. Le prodige argentin et son père ont été condamnés ce mercredi 6 juillet à 21 mois d'emprisonnement et à des amendes de 3,7 millions d'euros au total pour fraude fiscale après avoir menti sur les revenus tirés de ses droits à l'image entre 2007 et 2009. Le footballeur écope de la peine la plus lourde, aux alentours de 2 millions d'euros. Mais ses représentants ont annoncé ce mercredi soir que la star argentine allait faire appel de sa condamnation devant la Cour suprême espagnole. 

Le procureur du tribunal de Barcelone avait pourtant, dans un premier temps, demandé la relaxe du quintuple Ballon d'or, estimant qu'il n'était pas au courant de la fraude. Cette dernière était, selon lui, organisée par son père, gestionnaire des finances de son fils. Il n'en est rien. Lionel Messi a bel et bien été entraîné dans la chute, en même temps que son père.
Cependant, la star du football mondial, qui a annoncé sa retraite internationale après la défaite en finale de la Copa America, ne devrait pas passer par la case prison. En Espagne, les peines de moins de deux ans ne sont généralement pas exécutées lorsque les condamnés n'ont pas d'antécédents judiciaires. De plus, le clan Messi peut encore faire appel au Tribunal Suprême espagnol pour ainsi voir la sentence infligée être abaissée.

Javier Mascherano déjà condamné en 2015

Classé par la revue Forbes comme l'un des quatre sportifs les mieux payés au monde, Messi était dans le collimateur du fisc depuis 2013. Sa condamnation intervient après celle, en décembre 2015, du milieu argentin Javier Mascherano, lui aussi joueur du FC Barcelone. Celui-ci avait admis devant le juge avoir commis une fraude de 1,5 million d'euros au détriment du fisc espagnol. Il avait été condamné à un an de prison, sans incarcération, là encore pour des questions de revenus tirés de l'exploitation de son image.
Pour tenter de freiner la fraude fiscale, le Trésor public publie désormais des listes de grands débiteurs du fisc, où apparaissent notamment des footballeurs, tel le Brésilien Dani Alves qui devait 1,3 million d'euros fin 2015. Quant à Lionel Messi et son père, ils ont déjà soldé leurs dettes envers le fisc et payé les intérêts de retard, soit cinq millions d'euros. Ils ne doivent donc plus que le montant des amendes.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/