1 min de lecture États-Unis

Pourquoi Donald Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d'Israël

En annonçant le déménagement de l'ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem, le président américain prend le risque d'un embrasement au Proche-Orient.

Un Air d'Amérique
Pourquoi Donald Trump reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël
Crédit Média : Philippe Corbé Crédit Image : AFP / Saul Loeb

Dans une rupture spectaculaire avec ses prédécesseurs, Donald Trump a reconnu mercredi 6 décembre Jérusalem comme capitale d'Israël. Cette décision historique est déjà contestée par les pays arabes, par la plupart des Européens, par l'ONU et par le pape. Cette annonce est vraiment importante, car l'Esplanade de mosquées à Jérusalem est aussi un lieu saint de l'islam. À court terme, on ne peut pas exclure un soulèvement, notamment en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Des représailles contre les intérêts américains sont à craindre dans le monde arabe et dans le monde musulman.

À moyen terme, cela peut déstabiliser les pays voisins. La Jordanie, par exemple, car le roi est le protecteur de cette Esplanade des mosquées. Il y a aussi le Liban. Et que va faire l'Iran avec le Hezbollah ? À long terme, les États-Unis ne sont plus dans une position d'être des médiateurs pour une paix négociée entre Israéliens et Palestiniens. Au passage, Donald Trump nous avait dit qu'il était le meilleur négociateur du monde et qu'il allait nous trouver un accord de paix au Proche-Orient. Cela semble désormais improbable.

L'argument du Président Trump, c'est d'expliquer que sa décision est une "clarification" et que cela va débloquer, et peut-être "faciliter la paix". Pourquoi fait-il ce choix ? C'est d'abord et surtout une décision de politique intérieure, attendue par la communauté juive aux États-Unis. Mais le principal message politique est adressé aux chrétiens évangéliques conservateurs qui cimentent son électorat.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés