2 min de lecture États-Unis

Pourquoi Donald Trump a-t-il été contraint de renoncer à abroger l'Obamacare ?

ÉCLAIRAGE - Face à la levée de boucliers d'une partie de sa majorité, le président américain perd ici un nouveau duel.

Donald Trump le 28 février 2017
Donald Trump le 28 février 2017
109127536140888961261
Ludovic Galtier
et Philippe Corbé

Il en avait fait l'une de ses principales promesses de campagne. Donald Trump a été contraint de battre en retraite sur le thème de l'Obamacare. Au Congrès, la majorité républicaine a été forcée de retirer le texte visant à supprimer cette réforme de l'assurance-santé faute de majorité. Une défaite retentissante pour l'hôte de la Maison-Blanche. Plus qu'un camouflet, c'est une humiliation personnelle pour celui qui se vante depuis trente ans d'être l'art du deal. Il est obligé d'enterrer sa première grande réforme, la seule grande promesse consensuelle de sa campagne chez les Républicains, qu'avait présentée le président de la Chambre des représentants, Paul Ryan.

En fait, il n'a pas réussi à se mettre d'accord avec les élus de son propre camp, alors qu'il dispose de la majorité. Leur victoire à la présidentielle n'a pas solidifié l'unité des républicains. L'aile droite républicaine, regroupée au sein du Freedom Caucus, ne s'est pas contentée de cette version selon eux quelque peu édulcorée de la loi sur l'assurance maladie. Selon un office d'évaluation du Congrès, le texte de Donald Trump, auquel l'opinion publique n'était pas acquise, devait pourtant augmenter le nombre d'Américains non assurés de l'ordre de 24 à 26 millions, relève Le Monde.  

Donald Trump, un président qui gouverne à tâtons

Après le blocage de son décret migratoire par la justice, Donald Trump découvre ainsi que les slogans, même mille fois répétés par la foule, à qui il promettait d'abroger et de remplacer Obamacare dès le premier jour, ne font pas une politique, qu'il n'a pas vraiment d'autorité sur les républicains, tiraillés entre modérés et conservateurs idéologiques, que sa stratégie de négociation inspirée du business, mélange de concessions aux ultras, de menaces et d'ultimatum, l'emmènent dans le mur, et finalement que la politique est un métier, malgré tout ce qu'il a pu dire dans ses rodomontades populistes.

À lire aussi
Le président de Honor George Zhao à Londres le 21 mai 2019 Connecté
Honor lance le Honor 20 et le Honor 20 Pro presque comme si de rien n'était

Pour commenter ce désaveu, Paul Ryan a préféré user d'une pirouette. "Passer d’un parti d’opposition à un parti de gouvernement peut donner lieu à une crise de croissance", a-t-il lâché devant la presse. "L'Obamacare est la loi et restera la loi tant qu'elle n'est pas remplacée", a-t-il reconnu. Pour sa part, Donald Trump, plus mesuré qu'à l'accoutumée, s'est dit "déçu", "un peu surpris", ajoutant avoir "beaucoup appris" de cette séquence politique.

Cette issue est donc une victoire pour Barack Obama. Sa grande réforme sociale historique que les démocrates ont mis des décennies à faire adopter a résisté, alors que les républicains ont tous les pouvoirs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Donald Trump Barack Obama
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787821277
Pourquoi Donald Trump a-t-il été contraint de renoncer à abroger l'Obamacare ?
Pourquoi Donald Trump a-t-il été contraint de renoncer à abroger l'Obamacare ?
ÉCLAIRAGE - Face à la levée de boucliers d'une partie de sa majorité, le président américain perd ici un nouveau duel.
https://www.rtl.fr/actu/international/pourquoi-donald-trump-a-t-il-ete-contraint-de-renoncer-a-abroger-l-obamacare-7787821277
2017-03-25 17:11:24
https://cdn-media.rtl.fr/cache/kY-D3pYz6WN3rRR7dtYTeA/330v220-2/online/image/2017/0301/7787468815_donald-trump-le-28-fevrier-2017.jpg