1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Portraits officiels : quelles sont les photos ratées des personnalités politiques ?
2 min de lecture

Portraits officiels : quelles sont les photos ratées des personnalités politiques ?

Le nouveau président de la République Emmanuel Macron va devoir choisir le photographe qui lui tirera le portrait. Un choix qui peut s'avérer risqué pour son image...

Emmanuel Macron réagit à sa victoire à la présidentielle le 7 mai.
Emmanuel Macron réagit à sa victoire à la présidentielle le 7 mai.
Quels sont les portraits ratés des personnalités politiques ?
05:27
Adeline François
Adeline François
Animateur

C'est l'une des premières décisions du président élu Emmanuel Macron : choisir l'artiste qui lui tirera le portrait. Cette tradition initiée sous la IIIe République par Adolphe Thiers peut paraître anecdotique mais pourtant, la liste de polémiques déclenchées par les portraits ratés des grands de ce monde est longue. Le supplément weekend des Échos a reproduit les portraits ratés de la reine Elizabeth II cernée avec un double menton, de Kate Middleton bouffie avec les cheveux gras.

Il y a également l'ancien président américain Bill Clinton, portraituré dans le bureau ovale avec une ombre noire : le reflet d'une robe suspendue à la fenêtre et que l'on avait oublié d'enlever pour la photo ! En France, il y a également deux portraits ratés : celui de François Hollande les bras ballants dans le jardin de l'Elysée, cliché d'un président trop normal par Raymond Depardon. Avant lui, Nicolas Sarkozy parait si petit dans la bibliothèque à côté de deux immenses drapeaux européens et français.

Cannes : Charlotte Gainsbourg ouvre le festival

Le festival de Cannes commence la semaine prochaine. M le magazine du Monde met en couverture Charlotte Gainsbourg, car l'actrice jouera dans le film qui sera projeté à l'ouverture : "Les fantômes d'Ismaël". L'actrice française de 45 ans admet ne pas aimer son image "vieillissante". Elle déclare au magazine : "Si je n'ai plus ma jeunesse, qu'est-ce qu'il me reste ?" Elle évoque également son enfance, son père Serge Gainsbourg et le tournage de "Charlotte forever". 

Quelques pages plus tard, portrait beaucoup moins délicat sur ces cinéphiles qui ne sont pas invités à Cannes, mais qui réussissent tout de même à assister aux projections. Surnommés "les gratteurs", il se positionnent en bas du palais vêtus de leurs plus beaux habits et arrivent à "gratter" des places en brandissant une pancarte "Invitation".

Les Français de plus en plus pressés

À lire aussi

"Savons-nous encore attendre" se demande le magazine Marianne ? Coupe-file pour les visites des musées, applications qui permettent de réduire les temps d'attente dans les restaurants... La recherche effrénée de la rapidité pour tout obtenir en un clic a inspiré le magazine qui affirme en Une : "Nous ne savons plus attendre, mais nous savons payer." 

Exemple avec l'exposition Gauguin au Grand Palais de Paris à l'automne 2017. Alors que l'on murmure déjà des chiffres de fréquentation records, il est possible de s'acheter un passe coupe-file d'une valeur de 56 euros ! En espérant que la file pour ceux qui ont un billet coupe-file ne sera pas trop longue !

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/