2 min de lecture Réfugiés

Plus de 10.000 enfants migrants disparus et sans doute exploités, selon Europol

Des infrastructures criminelles profiteraient de la crise migratoire en Europe pour pratiquer la traite d'enfants.

Près de 10.000 enfants migrants et non accompagnés seraient exploités par des trafiquants
Près de 10.000 enfants migrants et non accompagnés seraient exploités par des trafiquants Crédit : LOUISA GOULIAMAKI / AFP
Michael Ducousso et AFP

L'agence de coordination policière Europol sonne l'alarme : selon elle, plus de 10.000 enfants migrants non accompagnés ont disparu en Europe sur les 18 à 24 derniers mois. L'organisme craint que nombre d'entre eux soient exploités, notamment sexuellement, par le crime organisé.

Un responsable de l'organisation basée à La Haye, a dévoilé l'information dans un entretien accordé à l'hebdomadaire britannique, The Observer. Une information confirmée ensuite à l'AFP. Europol a constaté le développement d'une "infrastructure criminelle" paneuropéenne visant à tirer profit de la pire crise migratoire en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale. 

Les enfants concernés sont ceux dont toute trace a été perdue après leur enregistrement auprès des autorités européennes, a expliqué ce responsable, Brian Donald. Environ 5.000 d'entre eux auraient disparu en Italie, l'une des portes d'entrée vers l'Europe pour les migrants venus par la Méditerranée. "Il n'est pas déraisonnable d'estimer que nous parlons ici en tout de plus de 10.000 enfants", a-t-il assuré. "Mais tous ne seront pas exploités à des fins criminelles, il y en a qui auront rejoint des membres de leur famille. C'est juste que nous ne savons pas où ils sont, ce qu'ils font et avec qui". 

À lire aussi
Aurélien Taché, à l'Assemblée nationale le 20 février 2018 impôts
Un crédit d'impôt pour les particuliers qui hébergent des réfugiés

Repenser les politiques frontalières

Pour Rafaella Milano, directrice des programmes Italie-Europe de l'ONG Save the Children : "Les mineurs voyageant sans adultes sont le groupe le plus vulnérable du flux de migrants. Le renforcement des mesures de protection contre les risques graves qu'ils encourent est indispensable". Elle évoque notamment des programmes de "relocalisation" rapides au niveau européen qui permettraient "à ceux qui arrivent en Italie ou en Grèce de rejoindre d'autres pays européens sans devoir s'en remettre à des trafiquants". Car d'après elle de nombreux mineurs se cachent volontairement des autorités de peur d'être renvoyés et tombent ainsi sous la coupe des trafiquants : "Plus les politiques frontalières sont strictes, plus les passeurs et trafiquants exploitent leurs faiblesses", explique-t-elle.


De son côté, Laura Pappa, présidente de l'ONG grecque Meta-Action, pointe du doigt les procédures d'identification, "si lentes (...) que certains proches poussent les enfants à payer un passeur pour les rejoindre" plus vite. Elle regrette aussi que "certains se fassent passer pour des oncles et emmènent les enfants. Ce n'est pas facile dans toute cette confusion de vérifier l'identité des oncles". l'Unicef, le Fonds des Nations unies pour l'enfance, a pour sa part appelé de ses vœux "un programme européen (...) pour que les enfants ne soient plus victimes d'abus et exploités". 

Le gouvernement britannique avait annoncé jeudi 28 janvier qu'il accueillerait des enfants réfugiés qui ont été séparés de leur famille par les conflits en Syrie et dans d'autres pays.

D'après Europol, environ un million de migrants, principalement des Syriens, Irakiens et Erythréens fuyant leurs pays, sont arrivés en Europe en 2015. Environ 27% d'entre eux sont des mineurs mais ce ne sont pas les seules victimes des criminels. Brian Donald soutient qu'une "infrastructure criminelle" paneuropéenne sophistiquée vise désormais les migrants à diverses fins. En Allemagne et en Hongrie, de nombreux détenus auraient ainsi été emprisonnés en raison d'activités criminelles liées à la crise migratoire. Brian Donald parle notamment de traite d'être humains, d'esclavage ou de commerce du sexe.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réfugiés Migrants Europe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781640886
Plus de 10.000 enfants migrants disparus et sans doute exploités, selon Europol
Plus de 10.000 enfants migrants disparus et sans doute exploités, selon Europol
Des infrastructures criminelles profiteraient de la crise migratoire en Europe pour pratiquer la traite d'enfants.
https://www.rtl.fr/actu/international/plus-de-10-000-enfants-migrants-disparus-et-sans-doute-exploites-selon-europol-7781640886
2016-02-01 01:30:39
https://cdn-media.rtl.fr/cache/mFHB6rpvKmPo7ufuRUOAfQ/330v220-2/online/image/2016/0201/7781640934_pres-de-10-000-enfants-migrants-et-non-accompagnes-seraient-exploites-par-des-trafiquants.jpg