1 min de lecture Pays-Bas

Pays-Bas : des milliers d'oeufs contaminés à l'insecticide

Des centaines de milliers d'oeufs néerlandais ont été déclarés impropres à la consommation en raison de la découverte de fipronil, un insecticide toxique pour l’homme.

Photo d'illustration d'oeufs biologiques prise près de Berlin le 11 janvier 2010
Photo d'illustration d'oeufs biologiques prise près de Berlin le 11 janvier 2010 Crédit : AFP / JOHANNES EISELE
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

Près de 180 élevages de volailles néerlandais sont bloqués depuis mercredi 2 août. En cause : la présence suspectée de fipronil dans des centaines de milliers d'oeufs. Cet insecticide utilisé d'ordinaire dans le domaine vétérinaire pour lutter contre les puces, les acariens et les tiques est considéré en grande quantité comme "modérément toxique" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Son usage sur des animaux destiné à intégrer la chaîne alimentaire comme les poules est interdit.

"Les éleveurs concernés doivent faire détruire tous les oeufs par une entreprise spécialisée", a déclaré mercredi le porte-parole de la NVWA, l'organisme chargé de la sécurité alimentaire et sanitaire aux Pays-Bas. Les éleveurs devront par ailleurs "soumettre à la NWVA un plan pour évacuer le fumier afin de préserver l'environnement". Car les poules contaminées le restent pendant six à huit semaines.   

Lundi soir, la NWVA a mis en garde les consommateurs ayant acheté des oeufs avec le code X-EN-40155XX, dans lesquels "le taux de fipronil est si élevé que leur consommation représente un grave danger pour la santé publique". Chez les hommes l'insecticide est dangereux pour les reins, le foie et la thyroïde. 

Un million d'oeufs déjà distribués en Allemagne

Le fipronil a été introduit dans des élevages qui avaient fait appel à l’entreprise néerlandaise Chickfriend, afin de traiter leurs volailles contre le pou rouge, un parasite très néfaste. Les éleveurs concernés se sentent aujourd'hui "dupés" par cette entreprise spécialisée dans la lutte contre les parasites. Ils devraient faire face à de lourdes pertes financières.

À lire aussi
La ferme de Ruinerwold, le 15 octobre 2019 Pays-Bas
Pays-Bas : arrestation du père de la famille retenue dans une ferme

Cité par la radio-télévision publique NOS, Erik Hubers de l'organisation agricole et horticole néerlandaise explique que Chickfriend aurait "mélangé la substance illicite à un produit licite pour gonfler son efficacité". L'entreprise restait injoignable mardi, la messagerie téléphonique indiquant une fermeture pour "des raisons professionnelles" selon l'AFP. 

Un million d'oeufs déjà distribués en Allemagne ont dû être rappelés dans un point de distribution aux Pays-Bas.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pays-Bas Oeufs Poison
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants