6 min de lecture Panama Papers

"Panama papers" : Vladimir Poutine, sa fille Ekaterina Tikhonova, son ami Sergueï Roldouguine... Le pouvoir russe au cœur du scandale

ÉCLAIRAGE - Des prêts mystérieux, des sociétés écrans et des montages alambiqués dans la néo-oligarchie russe ont été révélés par l'enquête "Panama Papers".

Vladimir Poutine
Vladimir Poutine
AymericParthonnaud1
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

L'histoire a des allures d'un roman d'espionnage particulièrement retors. La Russie, un groupe d'amis, le KGB, des millions d'euros, des montages financiers nébuleux... Le décor et les personnages ont presque quelque chose de cliché. Et pourtant, les révélations du Consortium international des journalistes d’investigation (CIJI), compilées dans ce que l'on appelle les "Panama papers", tendent à prouver que l'entourage de Vladimir Poutine s'est considérablement enrichi en passant par des paradis fiscaux.

Les personnalités russes et organismes concernés par ces révélations gravitent avec une grande proximité autour de Vladimir Poutine. Beaucoup se sont connus à Saint-Pétersbourg lorsque Vladimir Poutine, alors officier du KGB, commençait à tisser sa toile et grimper marche après marche l'escalier du pouvoir. Un organisme est particulièrement ciblé : la Bank Rossia, la "banque des amis" de Vladimir Poutine. Deux autres personnalités sont visées par ces révélations : Sergueï Roldouguine, le meilleur ami de Vladimir Poutine, et la fille cadette du président russe, Ekaterina Tikhonova et plus précisément : son somptueux mariage.

La Bank Rossia, la banque des "copains" de Poutine

Nos confrères du Guardian rappelle l'histoire de cette banque. Née en 1990 à Saint-Pétersbourg, alors Leningrad, la banque grandit et entretient un système d'entraide avec un fonctionnaire de la mairie, un certain Vladimir Poutine. En 1992, la Bank Rossia aide même à financer un documentaire sur ce discret serviteur de la municipalité. 

À lire aussi
Des médecins en biologie manifestent le 8 avril 2013 (archives) affaires
Secret des affaires : ces scandales qui n'auraient pas vu le jour avec la loi

Les actionnaires de la banque sont pour beaucoup des anciens de la "coopérative Ozero", un clan rassemblant Poutine et certains proches, tous devenus très riches et particulièrement influents dans le pays, un enrichissement "illégal" pour nombre de détracteurs du régime. Aujourd'hui, les anciens de ce groupe forment la nouvelle oligarchie de la Russie. Ils contrôlent des secteurs clefs : pétrole, gaz, chemins de fer, bâtiment et, bien sûr, les médias.

À Washington, cette banque était déjà bien connue. Un conseiller de la Maison Blanche qualifiait la Rossia de "banque des copains" et son premier actionnaire Iouri Kovaltchouk était considéré comme le banquier personnel de nombre de ses dirigeants, à commencer par Poutine". Dans la masse de documents du Panama Leak, un nom revient souvent : celui de Sergueï Roldouguine, un ami intime de Vladimir Poutine. Il est au cœur d'une série de mystérieux prêts et transactions de plusieurs dizaines de millions de d'euros à travers des sociétés comme "International Media Overseas", "Sanndalwood" ou "Sonnette Overseas", etc.

Les journalistes du Guardian, dans une enquête traduite par Le Monde, font état d'événements dramatiques entourant - peut-être - ces mouvements et prises de pouvoirs. "À travers "International Media Overseas", Roldouguine acquiert, en 2008, des parts dans plusieurs médias russes, dont la télévision REN-TV. Il contrôle également 12,5 % de Video International, la première régie publicitaire russe. L’un de ses fondateurs, Mikhaïl Lessine, ancien ministre de la Communication, a joué un rôle central dans la prise de contrôle des médias. Sa propre société panaméenne, Gloria Market Ltd, est liée aux sociétés de Roldouguine. Il n’en a guère profité. Suspecté de collaborer avec les ­services américains, il est retrouvé mort dans une chambre d’hôtel de Washington en novembre 2015.

Sergueï Roldouguine : violoncelliste et le meilleur ami de Poutine

Dire que Vladimir Poutine et Sergueï Roldouguine sont de simples amis, des connaissances lointaines, serait une erreur. Ils sont très proches. Roldougine et Poutine se rencontrent dans les années 70. Huit ans plus tard Sergueï deviendra le parrain de Maria, la fille de Vladimir Poutine, 32 ans, alors officier du KGB. Plus qu'une amitié, Roldouguine dira de Vladimir Poutine qu'il est "comme son frère". Il serait même à l'origine de la rencontre entre l'actuel président russe et la femme, Lioudmila.

Sergueï Roldougine et Vladimir Poutine le 21 novembre 2009 à Saint-Pétersbourg
Sergueï Roldougine et Vladimir Poutine le 21 novembre 2009 à Saint-Pétersbourg Crédit : AFP

Sergueï Roldouguine n'apparaît pas comme un homme de pouvoir. Il ne grimpe pas les échelons de l'État russe au côté de Poutine. Il ne prend pas le contrôle d'une entreprise majeure. Il n'est pas un espion ou une quelconque éminence grise à Moscou. Sergueï Roldouguine est musicien ; violoncelliste professionnel, soliste du prestigieux Théâtre Mariinski et recteur du conservatoire de Saint-Pétersbourg. Un homme d'art. Si des proches de Vladimir Poutine semble être devenus riches avec les années, pas Roldouguine qui entretient auprès du New York Times l'image d'un homme modeste possédant "un appartement, une voiture et une datcha (une résidence secondaire, ndlr)", le journal de la Côte Est rappelle néanmoins que sur le papier, sa fortune s'élèverait à plus de "350 millions de dollars, grâce à des parts d'une petite banque gérée par des proches de Poutine".

Autre problème révélé par les "Panama papers" pour la réputation de Roldouguine : son nom est lié à au moins sept société offshores au Panama, dans les îles Vierges britanniques ou à Belize. Il est pour l'heure difficile de connaître les implications et le niveau de connaissance de cet ami de Poutine dans ces constructions financières. Ne fait-il que prêter son nom ? N'est-il qu'un homme de paille ?

Le financement du mariage d'Ekaterina, la fille de Vladimir Poutine

Mais à quoi pourrait servir cet argent exfiltré discrètement de la Russie vers divers paradis fiscaux où la confidentialité bancaire est reine ? Le blanchiment ? La fraude fiscale ? La prise de contrôle de secteurs clefs ? Ce sont les premières idées qui surgissent naturellement. Le financement d'un mariage en revanche... Il faut avouer que cela réclame une bonne dose d'imagination.

Le Monde rapporte pourtant l'étrange cheminement de plusieurs millions d'euros entre la Russie et le Panama afin de louer en quelque sorte une station de ski pour le mariage entre Ekaterina Tikhonova, fille de Poutine, et Kirill Chamalov en février 2013. S'il fallait convaincre plus encore de l'existence d'un clan, notons que le gendre de Vladimir Poutine, Kirill, est le fils de Nikolaï Chamalov, proche du président russe et actionnaire de la Bank Rossia, toujours elle. Pour son mariage, Kirill aurait reçu un beau cadeau : 2,5 milliards d'euros en parts d'une société pétrolière, Sibur. La station de ski louée, Igora, est proche du lieu où s'est fondée la "coopérative Ozero", centre gravitationnel de la galaxie Poutine dans cette affaire. Igora appartient d'ailleurs à 25% à Iouri Kovaltchouk, ancien de la coopérative et actionnaire principal de la Bank Rossia. Les Panama Papers montre un mouvement de fonds très particulier. 10 millions d'euros prêtés par la société Sandalwood (de Sergueï Roldouguine, le violoncelliste) apparaissent dans les compte d'Igora "après quelques détours" un peu moins d'un an avant le mariage du jeune couple. Cependant, impossible de mettre la main sur un trace d'un quelconque remboursement de ce prêt. La boucle semble bouclée. Tous les acteurs de cet incroyable ballet sont sur la scène.

Une attaque d'espions américains contre Poutine ?

Que répond Moscou à ces révélations ? Espions de la CIA et déstabilisation. Le Kremlin a évoqué une enquête journalistique pleine d'"inventions" et de "falsifications" visant à "déstabiliser" le pays. "Poutine, la Russie, notre pays, notre stabilité, les prochaines élections sont la cible principale. Il s'agit de déstabiliser le pays, a affirmé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Je sais qu'il y a d'autres noms (incriminés dans l'enquête) mais il est clair que la cible principale de ces attaques est notre pays et son président (...) Il n'y a rien de concret ou de nouveau sur Poutine, il n'y a pas de détails, et tout le reste se fonde sur des spéculations". Et d'ajouter que Moscou n'avait pas l'intention de poursuivre en justice les auteurs de l'enquête.

"Nous connaissons bien cette soi-disant communauté journalistique. Il y en a de nombreux parmi eux dont le journalisme n'est pas l'activité principale. Beaucoup sont d'anciens employés du Département d'État, de la CIA et d'autres services secrets", a-t-il affirmé. 

Vladimir Poutine et Barack Obama à un sommet G20 à Saint-Pétersbourg, le 5 septembre 2013
Vladimir Poutine et Barack Obama à un sommet G20 à Saint-Pétersbourg, le 5 septembre 2013 Crédit : AFP PHOTO/G20RUSSIA

Selon les enquêtes Panama papers, des associés du président russe auraient détourné jusqu'à deux milliards de dollars avec l'aide de banques et de sociétés écrans, obtenant ainsi de l'influence auprès des médias et de l'industrie automobile. "Roldouguine et de nombreuses autres personnes font toujours partie des amis de Poutine. Poutine a énormément d'amis en Russie et à l'étranger, a répondu Dmitri Peskov, balayant d'un revers de main ces révélations. Il est évident que le niveau de poutinophobie a atteint un tel niveau qu'il est impossible de dire quoi que ce soit de positif à propos de la Russie".

Vladimir Poutine est considéré comme l'un des chefs d'État les plus puissants et fortunés du monde. Un petit scandale diplomatique entre Washington et Moscou avait éclaté il y a peu de temps après qu'un officiel américain , Adam Szubin, vice-secrétaire du Trésor, a déclaré que Vladimir Poutine disposait d'une "grande expérience dans la dissimulation de ses revenus", officiellement évalués à environ 200.000 euros en 2014. Ses adversaires annoncent plutôt que Vladimir Poutine serait un Crésus moderne à la tête d'une fortune personnelle avoisinant les 30 milliards d'euros. Certains comme Bill Browder, cofondateur et directeur du hedge fund Hermitage Capital Management estime qu'il est l'homme le plus riche du monde et estime une fortune amassée et détournée de plus de 175 milliards d'euros.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Panama Papers Russie Banque
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782691211
"Panama papers" : Vladimir Poutine, sa fille Ekaterina Tikhonova, son ami Sergueï Roldouguine... Le pouvoir russe au cœur du scandale
"Panama papers" : Vladimir Poutine, sa fille Ekaterina Tikhonova, son ami Sergueï Roldouguine... Le pouvoir russe au cœur du scandale
ÉCLAIRAGE - Des prêts mystérieux, des sociétés écrans et des montages alambiqués dans la néo-oligarchie russe ont été révélés par l'enquête "Panama Papers".
https://www.rtl.fr/actu/international/panama-papers-vladimir-poutine-sa-fille-ekaterina-tikhonova-son-ami-serguei-roldouguine-le-pouvoir-russe-au-coeur-du-scandale-7782691211
2016-04-06 11:23:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/vWUN3pcKTUGgC70-ti8KDw/330v220-2/online/image/2016/0405/7782691372_vladimir-poutine.jpg