1 min de lecture États-Unis

Ouragan Maria : les Porto-Ricains, grands oubliés de Washington

Quatre mois et demi après le passage de l'ouragan Maria, un tiers de l'île de Porto-Rico n'a toujours pas d'électricité. Un habitant sur six n'a toujours pas d'eau potable. Sans prévenir, les services fédéraux américains ont décidé de stopper l'envoi d'aide.

Un Air d'Amérique
Ouragan Maria : les Porto-Ricains, grands oubliés de Washington
Crédit Média : Philippe Corbé Crédit Image : AFP / Ricardo ARDUENGO

Revenons au 20 septembre 2017. Nous étions l'avant-dernier jour de l'été. L'ouragan Maria traversait les Antilles et les Caraïbes, quelques jours après Irma qui avait ravagé Saint-Martin et Saint-Barthélémy.

L'ouragan, ce jour-là, a frappé l'île américaine de Porto-Rico, grande comme la Corse mais beaucoup plus peuplée. Ses 3,5 millions d'habitants se sont retrouvés pour l'essentiel sans électricité et sans eau.

Je vous en ai déjà parlé, parce que la situation était dramatique : des territoires entiers inondés, des villages isolés. Si j'y reviens aujourd'hui, c'est parce que quatre mois et demi, un tiers de l'île n'a toujours pas d'électricité. Un habitant sur six n'a toujours pas d'eau potable.

Il y a encore des dizaines de milliers de maisons habitées qui n'ont toujours comme seul toit qu'une simple bâche. Sans parler des nombreuses habitations tout à fait inhabitables.

Fin de l'envoi de cargaisons

Les polémiques sur la lenteur de la mobilisation de l'État fédéral américain ont duré des mois. Donald Trump avait été accusé de minimiser ce qui s'était passé. On se souvient de sa visite un peu désinvolte sur place, pendant laquelle il avait jeté à des habitants des rouleaux d'essuie-tout. La maire de la capitale de l’île avait pleuré à la télévision en accusant le Président de laisser mourir des habitants.

Il y a eu finalement une mobilisation avec retard des services fédéraux. Un navire-hôpital de l'armée est arrivé. Des milliards de dollars ont depuis été dépensés, ne serait-ce que pour acheminer de la nourriture et de l'eau. 

On vient d'apprendre que l'agence fédérale va suspendre l'envoi d'aide. Il n'y aura plus de nouvelle réserve de nourriture et d'eau qui vont arriver. Il y a encore des stocks, mais les services fédéraux font savoir qu'ils n'enverront plus de nouvelles cargaisons de produits de première nécessité. Ils l'annoncent sans avoir prévenu les autorités sur place.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés