3 min de lecture François Hollande

Otages libérés : "On n'y croyait plus", dit le président du comité de soutien de Thierry Dol

RÉACTION - Le président du comité de soutien de Thierry Dol fait part de son émotion à la suite de l'annonce par François Hollande de la libération des 4 otages français enlevés au Niger en 2010.

Les otages enlevés au Niger le 16 septembre 2010
Les otages enlevés au Niger le 16 septembre 2010 Crédit : Al-Andalus / AFP
Clémence Michallon Journaliste RTL

Thierry Dol fait partie des quatre Français enlevés au Niger en 2010 et libérés ce mardi, comme l'a annoncé François Hollande lors d'un déplacement en Slovaquie. Kant Lebeau, président de son comité de soutien, fait part de son émotion au micro de RTL.

"J'apprends ça avec une très, très grande émotion. On était justement en train de discuter des actions à venir", raconte-t-il. "C'est formidable. Tout le travail qui a été fait, la mobilisation, la solidarité qui s'est mise en place pour obtenir leur libération. Aujourd'hui, on me dit qu'ils sont libres, sains et saufs, nous sommes très, très heureux. C'est même indescriptible. On n'y croyait plus."

"On n'y croit pas encore", poursuit-il. "Tant que je ne toucherai pas Thierry Dol et les autres, je n'y croirai pas. Je suis vraiment très, très heureux de cette annonce."

Les Français Pierre Legrand, Thierry Dol, Marc Féret et Daniel Larribe avaient été kidnappés à Arlit, au nord du Niger, alors qu'ils travaillaient pour Areva sur un site d'extraction d'uranium le 16 septembre 2010. Leur rapt avait été revendiqué par Aqmi.

>
Otages au Niger : "On n'y croyait plus" Crédit Média : Maxence Lambrecq | Durée : | Date :

Le grand-père de Pierre Legrand fait part de son soulagement

À lire aussi
François Hollande, le 3 avril 2018 corrèze
Hollande conseille de "se méfier de ceux qui se disent ni de gauche, ni de droite"

"C'est un soulagement énorme", raconte le grand-père de l'un des quatre otages, Pierre Legrand. "Nous attendions cette nouvelle sans trop y croire, mais nous savions qu'un jour ou l'autre les choses arriveraient."

"Le président de la République a prévenu les parents et moi-même en fin d'après-midi
sans donner beaucoup de précisions", poursuit-il. "Donc pour l'instant je n'en sais pas beaucoup plus long que vous sur la manière dont les choses se sont passées et sur l'état dans lequel je vais retrouver mon petit-fils."

"L'important, c'est qu'il soit libéré, mais je veux tout de suite dire que ma première pensée va aux familles des otages qui sont restés encore", souligne le grand-père de Pierre Legrand. "Nous avons vécu le calvaire le plus long, 3 années."

"Nos familles vont bien, Pierre et ses compagnons sont en bonne santé, le président nous l'assure. Mais ça, on nous le répète depuis 3 ans, donc on espère qu'on va le retrouver en bonne santé à la fois physique et psychologique", conclut-il, "mais pour l'instant, je n'ai aucun élément supplémentaire aux informations qui ont été données publiquement par le Président".

>
Otages au Niger : "C'est un soulagement énorme" Crédit Média : RTL | Durée : | Date :

La tante de Pierre Legrand "heureuse"

La tante maternelle de Pierre Legrand, Brigitte Laur, s'est quant à elle dite "heureuse", ajoutant avoir "du mal à y croire encore". "On a tellement attendu... Merci à tous ceux qui nous ont soutenus, merci", a-t-elle ajouté, des sanglots dans la voix. "Après trois ans, on a du mal à y croire".

La mère de Thierry Dol, Marie-Jo,
a de son côté évoqué au micro de RTL son "grand soulagement." "Je ne voulais pas y croire, quand le Premier ministre m'a appelée", a-t-elle raconté. "Je remercie premièrement mon mari et le seigneur Dieu tout puissant, qui m'a donné la force et le courage de tenir."

>
Otages libérés : la mère de Thierry Dol "remercie premièrement [son] mari et le seigneur Dieu tout puissant" Crédit Média : Thomas Prouteau | Durée : | Date :

Florence Aubenas évoque des conditions "particulièrement hostiles"

" Je n'ai aucune réserve, c'est une bonne nouvelle", commente de son côté Florence Aubenas, enlevée en 2005 lors d'un reportage en Irak et détenue plusieurs mois. "Les familles ont été formidablement courageuses, ça a été un véritable calvaire. Les conditions du désert où ils étaient particulièrement hostiles, ça devait être terrible. Je suis vraiment heureuse pour eux et pour leurs familles."

"C'est pour moi un bonheur extraordinaire d'apprendre cette nouvelle. Cette même émotion me prend encore parce que je me vois rouler dans le désert vers la liberté", raconte également Pierre Camatte, un ancien otage d'Aqmi. "J'imagine très, très bien ce que peuvent vivre à ce moment-là les otages qui viennent d'être libérés."

>
Florence Aubenas : "C'est pour moi un bonheur extraordinaire d'apprendre cette nouvelle" Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7766204379
Otages libérés : "On n'y croyait plus", dit le président du comité de soutien de Thierry Dol
Otages libérés : "On n'y croyait plus", dit le président du comité de soutien de Thierry Dol
RÉACTION - Le président du comité de soutien de Thierry Dol fait part de son émotion à la suite de l'annonce par François Hollande de la libération des 4 otages français enlevés au Niger en 2010.
https://www.rtl.fr/actu/international/otages-liberes-on-n-y-croyait-plus-dit-le-president-du-comite-de-soutien-de-thierry-dol-7766204379
2013-10-29 18:23:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/dCliCP5O4GxNPDGTstsKfA/330v220-2/online/image/2013/1029/7766204985_les-otages-enleves-au-niger-le-16-septembre-2010.jpg