1 min de lecture Otages français

Otage français en Algérie : "Je suis bouleversé", dit un proche d'Hervé Gourdel

REPLAY - Delphin Richier a été bouleversé lorsqu'il a appris ce lundi 22 septembre l'enlèvement de son ami Hervé Pierre Gourdel par le groupe islamiste algérien "Jund al-Khilafah".

Hervé Gourdel
Hervé Gourdel Crédit : Facebook
Céline Landreau
Céline Landreau et Charlotte Haas

Hervé Pierre Gourdel, 55 ans, guide de haute-montagne reconnu dans les Alpes-Maritimes, était parti faire de la randonnée en Kabylie (Algérie), lorsqu'il a été enlevé dimanche 21 septembre par le groupe islamiste algérien "Jund al-Khilafah" (les soldats du Califat). 

C'est via une vidéo que ce groupe lié aux jihadistes de l'État islamique (EI) a revendiqué lundi 22 septembre le rapt du Français en Algérie et menacé de l'exécuter dans les 24 heures si la France n'arrêtait pas ses frappes contre l'EI en Irak. Selon les autorités françaises et des sources algériennes, le rapt a eu lieu à Tizi Ouzou, à 110 km à l'est d'Alger. 

Localisation de Tizi Ouzou où un touriste français a été enlevé dimanche soir
Localisation de Tizi Ouzou où un touriste français a été enlevé dimanche soir Crédit : DMK/FH K.TIAN, D. MAYER / AFP

Sous le choc

Dans le monde des guides de haute-montagne, c'est le choc. Delphin Richier, lui aussi guide du Mercantour, connaît bien Hervé Pierre Gourdel : "C'était un garçon très sérieux et je ne vois pas ce qu'il aurait pu faire d'autre que de l'alpinisme ou de la randonnée dans cet endroit-là. Il ne prenait pas de risques inconsidérés", explique-t-il au micro de RTL.

Et d'ajouter : "J'en suis bouleversé. C'est quelque chose de très dur... Enlever un guide, c'est impensable"

À lire aussi
Sébastien Chadaud-Pétronin, le fils de Sophie Pétronin, otage au Mali depuis 20 mois, pose devant une photo de sa mère à Bordeaux le 29 août 2018 otages français
Sophie Pétronin : un chef d'Aqmi évoque une "possible libération"

La Kabylie, où le Français a été enlevé, est une région montagneuse et boisée à une centaine de kilomètres à l'est d'Alger. Elle reste un théâtre d'opérations de groupes armés islamistes, de nombreuses années après la fin de la guerre civile qui avait opposé dans les années 1990 l'armée à des groupes islamistes extrémistes. 

>
Otage français en Algérie : "Je suis bouleversé", dit un proche d'Hervé Gourdel Crédit Média : Céline Landreau / RTL | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Otages français Algérie Daesh
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants