2 min de lecture États-Unis

Oscars 2018 : le pouvoir des hommes est un peu ébranlé à Hollywood

À l'occasion de la cérémonie des Oscars, marquée cette année par les suites du scandale Weinstein, retour sur un combat des femmes d'Hollywood qui dépasse largement le mouvement "Me Too". Les femmes commencent à prendre le pouvoir.

Un Air d'Amérique
Oscars 2018 : le pouvoir des hommes est un peu ébranlé à Hollywood
Crédit Média : Philippe Corbé Crédit Image : AFP / RICH FURY

C'est un combat pour le pouvoir. Et ici, le pouvoir c'est l'argent. Un combat qui est en train de secouer un fondement même d’Hollywood, dont le modèle, depuis un siècle, est de vendre dans le monde entier du rêve, de la jeunesse et du désir. Dans ce modèle hollywoodien, les femmes sont mises en avant, mais le vrai pouvoir est détenu par des hommes. C'est en train de bouger.

Cela a toujours été le cas à Hollywood. Mais il y a des signes qui montrent que ce pouvoir est en train d'être ébranlé. Je vais vous citer trois exemples pour 2017. L'un des plus gros succès de l'année, c'est Wonder Woman. Pour la première fois, une super-héroïne de BD était transposée dans un grand film à son nom. Les studios ont longtemps hésité en redoutant que les spectateurs masculins n'aillent pas le voir.

Mais ça a été finalement un succès : plus de 800 millions de dollars de recettes dans le monde entier. Son réalisateur était une réalisatrice, ce qui est extrêmement rare à Hollywood. Jamais un film réalisé par une femme n'avait récolté autant d’argent.

Des projets cinématographiques portés par des femmes

Autre carton, en 2017 - en tout cas aux États-Unis : la comédie qui a connu le plus grand succès dans les salles ici s'appelle Girls Trip. C'est une sorte de Very Bad Trip avec des femmes. Encore une fois, beaucoup de professionnels  doutaient du succès, en se demandant si le public masculin allait venir. Et bien finalement il a rapporté dix fois ce qu'il a coûté.

Troisième exemple : Nicole Kidman et Reese Witherspoon, deux stars du cinéma, deux actrices oscarisées, ont monté elle-même un projet à partir d'un livre qu'elles avaient aimé : une histoire de femmes et de violence sexuelle.

De grands producteurs, de grands studios leur ont dit "non". Alors c'est Reese Witherspoon qui a produit, avec sa société. C’est devenu une série de sept épisodes, Big Little Lies. Ça a cartonné : "Meilleure série" aux Golden Globes et aux Emmy Awards.

Des projets portés par des femmes, réalisés par des femmes, produits des femmes, remportent de grands succès, et rapportent de l'argent. Cela veut dire que le pouvoir des hommes qui tiennent Hollywood, est ébranlé.

Encore loin d'être gagné

Mais ce combat des femmes est loin, très loin d’être gagné. Car pour cette même année 2017, malgré ces réussites, les femmes ont été moins nombreuses dans les films : moins d'un rôle sur quatre dans les 100 plus grands succès au box office. Moins 5% en un an. Et je ne vous parle même pas de leur âge moyen. Donc il y a un combat pour la présence dans les films.

Il y a aussi un combat pour la rémunération. Pour que des actrices reconnues, qui font venir les spectateurs dans les salles, ne soient pas moins rémunérés que leurs collègues masculins, simplement parce qu’elles sont des femmes.

Juste un chiffre pour mesurer le chemin à parcourir : Greta Gerwig vient de perdre dans la catégorie Meilleure réalisation pour Lady Bird, un beau film de femmes sur les femmes. C'était seulement la cinquième fois en 90 ans d'Oscars qu'une femme était nommé comme meilleur réalisateur.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés