2 min de lecture Allemagne

Oradour-sur-Glane : "La haine du 'Boche' c'est fini", dit l'un des rescapés du massacre

INVITÉ RTL - 642 personnes furent tuées par les nazis le 10 juin 1944 dans la commune d'Oradour-sur-Glane, en Haute-Vienne. L'un des seuls rescapés se réjouit de la visite du président allemand ce mercredi.

642 personnes ont été tuées le 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane.
642 personnes ont été tuées le 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane. Crédit : Thierry Zoccolan - AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

"Enfin." Jean-Marcel Darthout, l'un des seuls rescapés du massacre d'Oradour-sur-Glane attendait cela depuis des décennies. Le président allemand Joachim Gauck est attendu avec François Hollande mercredi dans ce "village martyr" de la Haute-Vienne. Il s'agit de la première visite d'un dirigeant d'Outre-Rhin dans cette commune où fut perpétrée la pire atrocité nazie en France occupée.

642 personnes furent tuées le 10 juin 1944, dont près de 300 femmes et enfants, brûlés vifs dans l'église du village. La mère et la femme de Jean-Marcel Darthout n'ont pas survécu. "J'ai vu ma mère et ma femme qui pleuraient parce qu'elles avaient peur pour nous pas pour elles", se souvient-t-il. "Elles allaient dans l'église donc dans leur idée, elles ne risquaient rien. Or ce sont elles qui sont mortes les premières."

"Les corps de mes camarades m'ont protégé"

A l'époque, il avait 19 ans. Il avait été amené dans une grange, sous la surveillance de militaires allemands. "On s'amusait, on riait, on n'avait pas peur, on pensait au match de football qu'on devait jouer le lendemain", se rappelle Jean-Marcel Darthout. "Quand ils nous ont fusillé, ils étaient d'un calme olympien (...) Je m'y revois."

À lire aussi
Adolf Hitler fait le salut nazi en 1939 Seconde Guerre mondiale
Belgique : 75 ans après, ils touchent encore une pension pour avoir collaboré avec les nazis

Lui ne doit sa survie qu'aux corps de ses camarades, qui l'ont protégé d'un tir mortel. "J'ai reçu deux balles dans le bas des jambes et je m'en suis tiré, j'ai eu beaucoup de chance", explique-t-il.

"J'ai mon caveau prêt à Oradour, à côté de mes morts"

Après l'horreur est venu le temps de la réconciliation. "Je suis heureux qu'enfin il y ait" un Allemand important à Oradour-sur-Glane, se réjouit Jean-Marcel Darthout. "J'ai eu pendant longtemps la haine du 'Boche', croyez-moi entre temps ça a passé. (...) Nous sommes en Europe, alors la haine du 'Boche' c'est fini."

Jean-Marcel Darthout s'était éloigné d'Oradour-sur-Glane après la guerre. Il est finalement revenu dans la région pour sa retraite, à dix kilomètres de la commune, là où il est né. "J'ai mon caveau qui est prêt à Oradour, à côté de mes morts", confie-t-il. "A côté de ma mère et de ma femme."

Oradour-sur-Glane, village martyr.
Oradour-sur-Glane, village martyr. Crédit : AFP
>
Jean-Marcel Darthout : "La haine du Boche, c'est fini !" Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Allemagne Haute-Vienne Oradour-sur-Glane
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7764283671
Oradour-sur-Glane : "La haine du 'Boche' c'est fini", dit l'un des rescapés du massacre
Oradour-sur-Glane : "La haine du 'Boche' c'est fini", dit l'un des rescapés du massacre
INVITÉ RTL - 642 personnes furent tuées par les nazis le 10 juin 1944 dans la commune d'Oradour-sur-Glane, en Haute-Vienne. L'un des seuls rescapés se réjouit de la visite du président allemand ce mercredi.
https://www.rtl.fr/actu/international/oradour-sur-glane-la-haine-du-boche-c-est-fini-dit-l-un-des-rescapes-du-massacre-7764283671
2013-09-04 11:05:42
https://cdn-media.rtl.fr/cache/FZTZT2ChKxYxocRR3vV13A/330v220-2/online/image/2013/0904/7764283810_642-personnes-ont-ete-tuees-le-10-juin-1944-a-oradour-sur-glane.jpg