1 min de lecture Angela Merkel

Olivier Mazerolle : "Angela Merkel a la cote auprès des Français"

REPLAY / ÉDITO - Angela Merkel fait un tabac auprès des Français (72% d'opinions positives, selon un sondage). Un résultat qui, au regard de son pragmatisme, ne surprend pas le journaliste.

debat On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL iTunes RSS
>
Olivier Mazerolle : "Angela Merkel a la cote auprès des Français" Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission

Alors que la chancelière allemande a essuyé de vives critiques la semaine passée dans la classe politique française après avoir jugé insuffisantes les réformes engagées en France, sa cote d'amour reste transpartisane dans l'opinion hexagonale. Près de trois Français sur quatre (72%) ont une bonne opinion d'Angela Merkel, selon un sondage Ifop paru dans le Journal du dimanche.

"Pour les Français, Angela Merkel incarne le chef, celui qui sait ce qu'il veut, qui ne s'en laisse pas compter, qui décide, qui permet à son pays de surmonter la crise. Bref, tout ce que l'on reproche à François Hollande de ne pas faire", décrypte Olivier Mazerolle. Il indique qu'elle a gagé cette réputation sur la scène européenne, "en rappelant constamment la nécessité de respecter les règles et la discipline".

Les Allemands veulent une société paisible, bourgeoise, qui adopte tranquillement les évolutions de la société

Olivier Mazerolle
Partager la citation

En Allemagne, Angela Merkel "gouverne à coup de trois sondages par semaine" pour savoir ce que pensent ses compatriotes, "elle se coule dans le moule de l'opinion majoritaire" : elle aime les compromis. Comme François Hollande avec la synthèse. Pourtant, cela ne fonctionne pas en France.

"Les Français veulent de grandes réformes, mais dans le même temps ils les redoutent. Ils veulent tout et leur contraire", ajoute le journaliste. "Du coup, avec son refus de prendre des risques et son souci du dialogue social, notre président est embourbé". Les Allemands, eux, savent ce qu'ils veulent.

À lire aussi
Un homme portant un masque fait du vélo devant la porte de Brandebourg, à Berlin, en Allemagne Coronavirus Allemagne
Coronavirus : comment l'Allemagne limite la reprise de l'épidémie

Ils ne veulent surtout pas d'un chef ("avec le nazisme, ils ont donné et ils ont payé"), mais ils veulent une "société paisible, bourgeoise, qui adopte tranquillement les évolutions de la société". Et Angela Markel leur convient parfaitement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Angela Merkel Allemagne Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants