1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Nucléaire iranien : Netanyahu réaffirme sa crainte pour "la survie d'Israël"
2 min de lecture

Nucléaire iranien : Netanyahu réaffirme sa crainte pour "la survie d'Israël"

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a estimé dimanche 5 avril que l'accord sur le nucléaire iranien mettait Israël en danger.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le 27 août 2014.
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le 27 août 2014.
Crédit : AFP PHOTO/THOMAS COEX
Ryad Ouslimani & AFP

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu n'est absolument pas satisfait du résultat des négociations sur le nucléaire iranien, estimant encore une fois qu'il s'agit d'un "très mauvais" accord. Le chef du gouvernement fraîchement réélu pense que l'accord met "en danger la survie d'Israël" et va déclencher une course aux armements dans la région. 

M. Netanyahu avait déjà confié sa plus vive inquiétude à Barak Obama, dès la signature de l'accord à Lausanne le 2 avril. 

Un accord qui ne freinerait pas l'Iran

Cet accord-cadre annoncé jeudi entre les grandes puissances et Téhéran "ne fait pas reculer le programme nucléaire iranien, maintient une large infrastructure nucléaire, pas une centrifugeuse ne sera détruite. C'est un mauvais accord", a fustigé benjamin Netanyahu sur CNN

"C'est très mauvais", a martelé plusieurs fois le chef du gouvernement israélien, l'un des plus ardents détracteurs des négociations internationales avec la République islamique. "C'est mauvais pour Israël, pour la région et pour le monde", a-t-il insisté. 

Cela met en danger notre survie

Benjamin Netanyahu
À écouter aussi

Au lendemain de l'entente scellée le 2 avril à Lausanne, et qui devra se traduire dans un texte final d'ici au 30 juin, Israël avait fait monter la pression, exigeant que l'Iran reconnaisse son "droit à l'existence" dans tout accord définitif. "Si un pays qui promet de nous annihiler et qui oeuvre tous les jours à cette fin obtient un accord ouvrant la voie à des armes nucléaires, cela met en  danger notre survie", a réaffirmé le Premier ministre israélien sur la chaîne américaine. 

Selon le premier ministre de l'Etat hébreux, l'accord "va aussi déclencher une course aux armements avec les Etats sunnites", en allusion aux monarchies du Golfe. L'Arabie saoudite, à l'instar de la plupart des pays du Golfe, est très méfiante à l'égard de l'Iran, pays chiite et rival régional, redoutant notamment que ce pays n'encourage, par son programme controversé, la course à la prolifération nucléaire dans la région. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/