3 min de lecture Europe

Norvège : la ministre de la Justice remplacée par un ancien prévenu

Alors que la ministre de la Justice a démissionné après la publication d'un post jugé offensant sur les réseaux sociaux, son remplaçant par intérim se révèle être un ancien prévenu, condamné pour avoir agressé un migrant.

BEGOT 245300 La Revue de Presse Amandine Begot
>
Norvège : la ministre de la Justice remplacée par un ancien prévenu Crédit Image : BERIT ROALD / NTB SCANPIX / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
BEGOT 245300
Amandine Begot

Décidément justice et police ne font pas bon ménage. Petit détour par la Norvège. Là-bas, la ministre de la Justice a été contrainte de démissionner après une polémique autour d'un message qu'elle avait posté quelques jours plus tôt sur les réseaux sociaux.

Problème : Sylvi Listhaug a été remplacée par un ancien prévenu. Un homme condamné en 1997 pour avoir donné un coup de tête à un demandeur d'asile au cours d'une soirée arrosée. Ça fait un peu mauvais genre, qui plus est dans un pays scandinave souvent présenté comme un exemple à suivre.

L'affaire, explique ce matin le site du Figaro, a beaucoup amusé les internautes. "Au moins, le nouveau ministre de la Justice à une expérience de première main du système judiciaire", ironise l'un d'eux. C'est vrai que vu d'ici ça fait sourire.

À lire aussi
Emmanuel Macron le 22 mars 2019 à Bruxelles Brexit
Brexit : pour Mazerolle, "la désillusion britannique" ne sert pas Macron

Le fils de Kadhafi met en garde

Lui aussi a affaire à la justice. Nicolas Sarkozy fait ce matin la une de quasiment tous les journaux. "Le retour aux affaires", titre Libération. "Un coup d'accélérateur dans l'affaire libyenne", en une du Télégramme. Le Courrier picard évoque lui "un ex-président en garde à vue".

"La situation n'a rien de choquante et témoigne, à l'inverse, de la bonne santé de la démocratie française dans laquelle cette justice - souvent décriée - est libre", écrit Mickael Tassart dans son édito. Pas forcément l'avis d'Hervé Favre. Dans la Voix du Nord, l'éditorialiste s'interroge autour du timing de cette garde à vue.

"De l'affaire Bygmalion, aux conversations de Paul Bismuth, Nicolas Sarkozy a donné beaucoup d'occasions à la justice de 's'acharner' sur sa personne. Aujourd'hui, cette garde à vue le fait revenir à la rubrique judiciaire au moment où son nom revenait de plus en plus souvent à la rubrique politique."

Cette affaire en tout cas dépasse très largement nos frontières. Le site Africa news a ainsi réussi à joindre Saïf al-Islam Kadhafi, l'un des fils du guide libyen. Il "félicite" la justice française pour "l’arrestation" de Nicolas Sarkozy. Il espère que l'affaire ne se limitera pas à cette seule garde à vue et que l'ancien président français sera un jour traduit devant la justice internationale pour "ses crimes" contre la Libye.

Saïf aI-Islam qui prévient : "J'ai encore des preuves contre Sarkozy (...) Je n'ai pas encore été entendu comme témoin". Il dit notamment détenir un enregistrement de la première réunion de Nicolas Sarkozy et de Mouammar Kadhafi à Tripoli, avant la campagne de 2007.

Incarcération : la France pas si mauvaise

Dans le Figaro ce matin un article qui va à rebours de tout ce qu'on entend sur les prisons. La France n'est pas le mauvais élève en la matière. SI la surpopulation carcérale est bien un réel problème, la France en revanche n'est pas le pays où l'on incarcère le plus, loin de là même.

On compte aujourd'hui dans notre pays 102 détenus pour 100.000 habitants, contre 130 en Espagne, 146 au Royaume-Uni ou encore 213 en République tchèque. La durée moyenne d’incarcération se limite chez nous à 8,5 mois, contre près de 10 mois pour la moyenne européenne.

En revanche, la France reste l'un des pays les plus durs contre les automobilistes poursuivis pénalement. Alors que les détenus pour délits routiers ne représentent que 3,4% des prisonniers en Europe, ils sont le double dans l'hexagone : 6,8%.

Les génériques n'emballent pas la France

La France très mauvaise élève en revanche pour ce qui est des médicaments génériques, souligne le journal Les Échos. Rien n'y fait, ni les campagnes, ni les recommandations des médecins. Le marché ne décolle pas.

Nous sommes très en dessous même du reste des pays de l'OCDE. Les génériques c'est aujourd'hui 36% des médicaments vendus chez nous. On est à 50% en moyenne dans les pays de l'OCDE, à 80% en Allemagne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Europe Norvège Insolite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792715029
Norvège : la ministre de la Justice remplacée par un ancien prévenu
Norvège : la ministre de la Justice remplacée par un ancien prévenu
Alors que la ministre de la Justice a démissionné après la publication d'un post jugé offensant sur les réseaux sociaux, son remplaçant par intérim se révèle être un ancien prévenu, condamné pour avoir agressé un migrant.
https://www.rtl.fr/actu/international/norvege-la-ministre-de-la-justice-remplacee-par-un-ancien-prevenu-7792715029
2018-03-21 12:32:57
https://cdn-media.rtl.fr/cache/459QgImDX3vKhx3Lzk0IqA/330v220-2/online/image/2014/0408/7771050430_le-drapeau-de-la-norvege-a-oslo-le-6-decembre-2013-archives.jpg