1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. VIDÉO - Nellie Bly, il y a 151 ans naissait la journaliste pionnière du reportage clandestin
2 min de lecture

VIDÉO - Nellie Bly, il y a 151 ans naissait la journaliste pionnière du reportage clandestin

Reporter des marges, défenseur des pauvres et à la pointe de la dénonciation de la corruption, Nellie Bly était une figure du journalisme féminin et une activiste politique.

micros
La rédaction numérique de RTL

Elizabeth Jane Cochrane, plus connue sous le nom de Nellie Bly a les faveurs de Google mardi 5 mai. Le célèbre moteur de recherche lui consacre un Doodle sous la forme d'une animation retraçant le fil de sa vie bien remplie au rythme d'un titre composé spécialement par Karen O du groupe Yeah Yeah Yeahs. 

Née le 5 mai 1864 à Pittsburg, Nellie Bly s'est imposée comme une figure majeure du journalisme féminin. Embauchée à la Pittsburg Dispatch à la faveur d'une lettre de protestation incisive contre un article misogyne, elle développe très vite une réputation de défenseur des opprimés, spécialiste des marges (des bidonvilles aux conditions de travail des femmes) et du monde ouvrier. 

Figure du journalisme d'investigation

Dénonciatrice zélée de la corruption, elle se fait expulser du Mexique, dont elle narre les mœurs et les coutumes dans son premier ouvrage Six months in Mexico (1888). Un an plus tôt, Nellie Bly quitte le Pittsburg Dispatch pour le New York World de Joseph Pulitzer. Son premier reportage, le récit de son infiltration dans un asile de fous pour femmes, fait scandale. Il conduira à une refonte du système dont elle a pointé les failles et dysfonctionnements. Ce mode de journalisme, le reportage clandestin, devient sa spécialité. 

Inspirée par Jules Verne, Nellie Bly s'élance le 14 novembre 1889 pour un tour du monde qu'elle conclut finalement en un peu plus de 72 jours. Elle devient la première femme à réussir cet exploit sans l'aide d'un homme et raconte son aventure dans le livre Around the World in Seventy-Two Days. Elle se retire finalement du journalisme à l'âge de 31 ans et épouse le magnat Robert Seaman. 

Une adaptation au cinéma cette année

À lire aussi

À sa mort, elle prend la tête de la fabrique de bidons métalliques pour le lait. Elle fait breveter le bidon de 55 gallons utilisé pour transporter le pétrole et impose de nombreuses réformes progressistes avant de mettre la clef sous la porte, poursuivie par les créanciers. Elle embrasse alors à nouveau le journalisme entre le Royaume-Uni et les États-Unis, couvrant la lutte pour le suffrage féminin et les premiers jours de la Première guerre mondiale sur le front de l'Est, avant de décéder d'une pneumonie à New York le 27 janvier 1922, à l'âge de 57 ans. Une adaptation cinématographique de son article 10 jours dans un asile de fous est prévue pour cette année aux États-Unis.

la rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/