1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Naufrages en Méditerranée : l'opération Mare Nostrum sert de référence
2 min de lecture

Naufrages en Méditerranée : l'opération Mare Nostrum sert de référence

L'opération militaire italienne Mare Nostrum est souvent citée en exemple pour lutter contre les tragédies en Méditerranée.

Un navire de la marine italienne lors de Mare Nostrum
Un navire de la marine italienne lors de Mare Nostrum
Crédit : MARINA MILITARE / AFP
Ryad Ouslimani & AFP

L'Union européenne (UE) a décidé de convoquer un sommet extraordinaire afin de trouverdes solutions aux tragédies régulièrement vécues par les migrants en mer Méditerranée. L'Italie, en première ligne dans cette lutte et qui voit débarquer des milliers de naufragés sur ses côtes, a déjà déployé des moyens colossaux dans des opération en mer. 

L'une de ses opérations, qui reste à ce jour la plus importante, était Mare Nostrum, citée en exemple et régulièrement plébiscitée par les associations pour lutter contre le trafic d'humains et prévenir les catastrophes humanitaires.

Sauver les migrants et arrêter les trafiquants

À la suite des tragédies autour de l'île italienne de Lampedusa, survenues fin 2013 et qui ont coûté la vie à plus de 400 personnes, l'Italie a lancé l'opération militaro-humanitaire Mare Nostrum. Son objectif était de surveiller vingt-quatre heures sur vingt-quatre la Méditerranée, en particulier le détroit de Sicile, afin de sauver le plus grand nombre possible de vies

En un an, la mission a permis de secourir plus de 150.000 personnes, soit plus de 400 par jour en moyenne, et d'arrêter 351 passeurs, grâce à un important déploiement de forces navales et aériennes qui coûtait environ 9 millions d'euros par mois. Un coût que l'Italie ne pouvait pas supporter sur le long terme. En comparaison, l'opération européenne menée par Frontex, l'agence européenne pour la surveillance des frontières, a un budget trois fois inférieur ! 

Trop chère et ce n'est pas la panacée

À lire aussi

Mare Nostrum n'a certes pas empêché les drames. Au moins 3.300 migrants ont trouvé la mort en Méditerranée en 2014. Commencée le 18 octobre 2013, l'opération menée par la marine italienne a officiellement pris fin mi-octobre 2014. L'opération ne faisait pas l'unanimité, l'Allemagne l'avait ainsi dénoncée car les navires italiens croisaient trop près des côtes de la Libye.  

Malgré tout, l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a appelé lundi 20 avril à rétablir l'opération militaro-humanitaire italienne Mare Nostrum après le naufrage d'un chalutier chargé de migrants au large de la Libye ce week-end, faisant craindre la mort de 700 personnes. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/