1 min de lecture Info

Naufrage : "J'ai sauté à l'eau et je n'ai plus revu mon mari"

Francis et Nicole Servel, âgés respectivement de 71 et 61 ans, fêtaient leur anniversaire de mariage à bord du Costa Concordia. Si Nicole a désormais regagné sa région d'origine, près de Toulouse, Francis lui ne rentrera pas. Il fait partie des deux passagers français qui n'ont pas survécu au naufrage du paquebot. Dans la panique, et constatant qu'ils n'auraient pas le temps de monter à bord d'une chaloupe de sauvetage, Francis a sauté à l'eau avec sa femme. Mais les époux n'avaient qu'un gilet de sauvetage, et Francis ne parviendra jamais à regagner le rivage. Nicole et Edwige, leur fille, confient leur désarroi et leur "colère" au micro de RTL.

Nicole "doit sa vie" à son mari

"Ç’a été la panique, les gens tombaient partout", raconte Nicole, qui était à bord du Costa Concordia avec son mari lorsque le bateau a heurté un rocher près de l'île du Giglio. "J'ai essayé de rentrer dans une chaloupe, mais on nous a refoulé de bateau en bateau, d'un pont à l'autre alors que le paquebot s'enfonçait", explique t-elle, donnant du crédit aux nombreux témoignages qui relatent un manque d'organisation dans la procédure d'évacuation.

"Mon mari m'a alors dit de sauter à l'eau. On s'est embrassé, j'ai sauté et puis je ne l'ai plus revu. Moi j'avais un gilet mais lui n'en avait pas. Il n'y en avait plus et on n'avait plus le temps de retourner en chercher un dans la cabine", raconte t-elle.

"Je ne sais pas nager, et mon mari s'est vraiment mis à l'eau pour que je saute. J'ai de la colère parce qu'on ne l'a pas sauvé. On était seuls."

"Je me battrai"

Edwige avait offert ce voyage à ses parents, afin qu'ils fêtent dignement leur anniversaire de mariage, eux "qui n'avaient pas l'habitude de voyager".

Elle salue la mémoire de son père, "qui a sauvé maman, qui a fini par un geste héroïque". Mais elle ne parvient pas comprendre le déroulé du drame. "La colère m'envahit parce que c'est injuste et qu'ils n'avaient pas le droit de me l'enlever", explique t-elle. "Je pars en Italie pour identifier mon papa et essayer de le ramener au plus vite."

"Je ressens un sentiment de frustration, d'injustice et de très grande colère. Ça devait être un voyage de fête et d'anniversaire, mais ça se finit tragiquement. Je me battrai contre Costa Croisières, pour mon père", conclut-elle.

Naufrage du Costa Concordia

Lire la suite
Info Italie Accident
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants