1 min de lecture Mistral

Mistral : Moscou veut une réponse avant le début de 2015

Qu'il s'agisse de la livraison du Mistral ou d'un remboursement, la Russie indique vouloir être fixée avant la nouvelle année.

Le Vladivostok, l'un des deux navires de type Mistral construits par la France, à Saint-Nazaire en juin 2014.
Le Vladivostok, l'un des deux navires de type Mistral construits par la France, à Saint-Nazaire en juin 2014. Crédit : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La Russie se fera volontiers rembourser l'argent versé à la France pour les navires de guerre Mistral, a déclaré ce samedi 20 décembre un vice-ministre de la Défense russe, indiquant que Paris devrait prendre une décision sur leur livraison avant la nouvelle année.

"Peu importe que ce soit le 31 décembre 2014 ou le 1er janvier 2015, mais nous attendons la décision de la France", a déclaré Youri Borissov. "Nous serions satisfaits quelle qu'en soit l'issue, les Mistral ou le remboursement de l'argent investi", a-t-il précisé.

Ecorché du navire de guerre Mistral, dont la France a reporté la livrason à la Russie.
Ecorché du navire de guerre Mistral, dont la France a reporté la livrason à la Russie. Crédit : PLD/DMK/FH K. TIAN/P. DEFOSSEUX / AFP

La France est confrontée à un choix difficile. Soit elle livre les deux navires Mistral, et devra faire face à la colère de ses alliés au sein de l'Otan, soit elle garde ses deux navires équipés pour la marine russe et en paie le prix, auquel s'ajouteront peut-être de lourdes amendes.

Paris avait annoncé fin novembre le report "jusqu'à nouvel ordre" de la livraison du premier Mistral, considérant "que la situation actuelle dans l'est de l'Ukraine" ne permettait toujours pas cette livraison. Premier d'une série de deux Mistral, le Vladivostok devait initialement être remis à Moscou à la mi-novembre, dans le cadre d'un contrat de 1,2 milliard d'euros.

À lire aussi
Isère : sept mises en examen dans une affaire de pédophilie sur trois enfants faits divers
Mort de deux jeunes du quartier Mistral à Grenoble : que s’est-il passé ?

Les 400 marins russes formés en France au maniement des Mistral ont quitté jeudi le port de Saint-Nazaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mistral Russie France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants