1 min de lecture Économie

Mini-krach boursier : la correction financière va-t-elle être profonde ?

ÉDITO - Les places financières asiatiques ont fortement plongé mardi 6 février, dans le sillage de la débâcle de Wall Street la veille. Pour Christian Menanteau, c'est le fruit d'une série d'événements.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Mini-krach boursier : la correction financière va-t-elle être profonde ? Crédit Image : AFP / Bryan R. Smith | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Loïc Farge

La première chose à bien noter, c'est que nous sortons d'une phase d'euphorie boursière anormalement longue. Il manquait probablement un peu de soubassement. On a construit un gratte-ciel qui montait très haut, et on ne s'est pas tellement intéressé à certaines de ses fondations.

Il est clair que les résultats des entreprises ont toujours des limites. On s'est aperçu, par exemple, que Wall Street cavalait : il a dépassé les 26.000 points. On se souvient qu'il y a quelques années à peine, quand on était à la barre des 10.000 points c'était un exploit. On était entré dans une phase d'euphorie un peu inconséquente.

Deuxième point - et il est central dans la crise actuelle : l'exceptionnelle situation du marché de l'emploi aux États-Unis. Cela peut paraître paradoxal : les entreprises vont bien, le marché de l'emploi va bien. Tout le monde devrait être content. Et bien non, il y a toujours des grincheux. 

Quand le chômage est extrêmement bas, vous avez immédiatement des tensions sur les qualifications et sur les rémunérations.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Finance Bourse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants