1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Migrants : une ONG diffuse la photo d'un enfant mort noyé
2 min de lecture

Migrants : une ONG diffuse la photo d'un enfant mort noyé

Par la diffusion de cette photo choc, lundi 30 mai, l'ONG allemande Sea-Watch espère faire réagir l'Union Européenne sur les conséquences de sa politique étrangère.

Des migrants secourus par la Marine italienne au large de la Sicile, le 18 mars 2016
Des migrants secourus par la Marine italienne au large de la Sicile, le 18 mars 2016
Crédit : SIPA
Félix Roudaut & AFP

Faut-il choquer pour attirer l'attention ? C'est en tout cas l'attitude adoptée par une organisation non-gouvernementale allemande, lundi 30 mai. Sea-Watch, qui contribue au sauvetage de migrants en Méditerranée, a diffusé la photo d'un très jeune enfant retrouvé noyé, sans préciser son âge ni sa nationalité. Prise sur une embarcation, l'image montre un membre de l'organisation tenir le corps inanimé d'un enfant dans ses bras. 

La photographie n'est pas sans rappeler les images du corps sans vie du petit Aylan, un enfant syrien retrouvé noyé sur une plage turque en septembre. Le but : alerter l'Union européenne sur les conséquences de sa politique étrangère. "Si vous ne voulez pas voir ces images, arrêtez de les produire !", explique l'ONG dans le texte qui accompagne la diffusion de cette photo.

La gravité de la situation exige publication

Sea-Watch

Le cliché a été pris vendredi 27 mai lors d'une opération menée au large des côtes libyennes. L'ONG intervenait sur une embarcation qui avait chaviré, sur laquelle se trouvaient 350 personnes. "Beaucoup d'entre eux étaient déjà morts lorsque l'équipe Sea-Watch est arrivée", précise l'organisation, qui affirme que la "gravité de la situation exige publication" des photos. "Dans le sillage de ces événements terribles, il devient clair que les appels des politiciens européens à mettre un terme à ces morts en mer ne sont que des mots", poursuit-elle. Sea-Watch en appelle à "la société civile" pour pousser les responsables européens à agir. 

Dimanche 29 mai en Italie, le porte-parole du Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés, Federico Fossi, affirmait craindre que près de 700 migrants, dont une quarantaine d'enfants, aient trouvé la mort la semaine passée dans trois naufrages au large de la Libye. L'Italie, où près de 40.000 migrants et réfugiés sont arrivés entre janvier et fin mai d'après l'ONU, est redevenue la principale porte d'entrée méditerranéenne depuis la fermeture de la route des Balkans et l'accord controversé sur le renvoi vers la Turquie des nouveaux arrivants en Grèce.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.